Château fort de Sonnenbourg

Désignation

Dénomination de l'édifice

Château fort

Appelation d'usage

Château de Sonnenbourg

Titre courant

Château fort de Sonnenbourg

Localisation

Localisation

Grand Est ; Haut-Rhin (68) ; Wihr-au-Val ; rue du Château

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Alsace

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Munster

Adresse de l'édifice

Château (rue du)

Références cadastrales

1987 06

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Nom de l'édifice

Fortification d'agglomération

Références de l'édifice de conservation

IA68001293

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

1er quart 14e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1303

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

La 1ère mention du château de Wihr (castrum) apparaît en 1293 lors de la lutte entre le roi Adolphe de Nassau et la ville de Colmar, alliée aux seigneurs de Ribeaupierre. Alors fiefs de cette puissante famille, la ville forte de Wihr et le château sont pris et détruits par les troupes du grand bailli Cuno de Bergheim, sur ordre du roi Adolphe. En 1303, le château est reconstruit par les seigneurs de Ribeaupierre (Henri), qui le conservèrent en fief et le transmirent à leurs successeurs, les Deux-Ponts-Birkenfeld ; ces derniers le possédèrent jusqu'à la Révolution. En 1346, les seigneurs de Ribeaupierre cédèrent en arrière-fief la ville et le château aux seigneurs de Hattstatt, après en avoir reçu l'autorisation de l'évêque de Bâle. De nombreuses transformations subies par le château sont attestées dans les archives pour les 16e et 18e siècles, qu'il s'agisse de campagnes de construction ou de rénovations intérieures (1532 : ajout d'un escalier en vis, 1534, 1537, 1569, 1572, 1583, 1705 à 1768). Une fontaine, située dans la cour, a été restaurée en 1718. Une description rédigée au 18e siècle donne un bâtiment de 3 étages d'environ 35 m de long sur 12 m de large, orienté Nord-Sud, accolé au mur d'enceinte et séparé du village par une cour. Il comprenait une vingtaine de pièces, desservies par un escalier en vis aménagé dans une tour accolée sur son élévation Est. Le château avec ses dépendances (maison du veneur, écuries, remise) et jardins, abandonnés petit à petit au cours du 18e siècle, ont été vendus aux enchères le 9 janvier 1796. En août 1796, Bartholomé Engelhart, tisseur de lin à Wihr, acquit une moitié du château, et acheta l'autre moitié le 14 janvier 1797 à l'orfèvre colmarien Jean Jacques Barth. Dès septembre 1798, le château appartenait à Mathias Wiss et à Jacques Reichenbach. En très mauvais état, il fut démantelé entre 1814 et 1824 pour construire la maison Wiss-Reichenbach. Les derniers éléments furent prélevés en 1881 par Joseph Monnier pour édifier sa propre maison sur le site même. Les murs de soutènement qui demeurent ont été largement restaurés après les bombardements du 18 juin 1940.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Grès, moellon sans chaîne en pierre de taille

Commentaire descriptif de l'édifice

Le site du château est situé sur le point haut dominant le village à l'Ouest, encadré par l'actuelle rue du Château à l'Est et l'actuel sentier dit Hinterschlosspfad à l'Ouest. Il a aujourd'hui la forme d'une terrasse polygonale soutenue par de hauts murs en moellons de grès rose. Rien ne subsiste du château en élévation.

État de conservation (normalisé)

Détruit

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2003

Date de rédaction de la notice

2006

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Raimbault Jérôme, Brunel Pierre

Cadre de l'étude

Inventaire préliminaire

Typologie du dossier

Sous-dossier

Adresse du dossier Inventaire

Région Alsace - Service de l'Inventaire du Patrimoine culturel Palais du Rhin - 2 Place de la République 67000 Strasbourg - 03.88.15.38.31