Chapelle de la Sainte-Croix

Désignation

Dénomination de l'édifice

Chapelle

Précision sur la dénomination de l'édifice - hors lexique

Chapelle de pèlerinage

Vocable - pour les édifices cultuels

Sainte-Croix

Titre courant

Chapelle de la Sainte-Croix

Localisation

Localisation

Grand Est ; Haut-Rhin (68) ; Wihr-au-Val

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Alsace

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Munster

Lieu-dit

Sonnenberg

Références cadastrales

1987 01

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

Isolé

Partie constituante non étudiée

Logement

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

2e quart 18e siècle, 1er quart 19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1737, 1806

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Attribution par source

Description historique

La chapelle de pèlerinage originelle a été construite en 1737 à l'initiative du curé Guillaume Charles Rentz, à l'emplacement d'une croix en bois élevée en 1711. Elle a été consacrée le 14 septembre 1737. D'après les archives communales, sa construction a été assurée par les maçons Jean-Jacques et Jean Staub, de Wihr-au-Val. L'édifice originel devait mesurer 36 pieds de long sur 20 de large et 12 de haut et être percé de trois portes et de quatre fenêtres dont une dans la sacristie. Fermée au printemps 1792 après l'expulsion du frère ermite, la chapelle a été acquise aux enchères le 5 juin 1792 par le wihrien Louis Kempf, puis rachetée en novembre 1793 par la commune et démolie partiellement la même année. La chapelle actuelle sera reconstruite en 1806, date portée sur la clef de l'arc triomphal. L'appui de la fenêtre de la sacristie porte la date 1737, remploi provenant du premier édifice (fragment d'un linteau de porte ?). Les bombardements du 18 juin 1940 endommagèrent la toiture et le campanile. Restauration de la charpente et remplacement de la couverture en 2003-04.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Granite, grès, schiste, moellon sans chaîne en pierre de taille, enduit

Description de l'élévation intérieure

1 vaisseau

Typologie de couverture

Toit à longs pans, croupe

Commentaire descriptif de l'édifice

Chapelle orientée établie sur une terrasse, construite en moellons enduits avec les encadrements des ouvertures en grès rose. Rassemblant la nef et le choeur dans un même plan rectangulaire, elle est couverte d'un toit à longs pans amorti par un campanile à bulbe essenté de cuivre. Son mur gouttereau Sud est percé d'une porte et de trois baies en arc segmentaire, le mur pignon Ouest d'une porte en arc segmentaire. Le logement de l'ermite, protégé par un toit à un pan, est accolé sur son mur gouttereau Nord ; il est percé d'une porte en grès rose et de trois fenêtres aux encadrements rectangulaires en bois. La sacristie rectangulaire est accolée au mur pignon Est, ajourée d'une petite fenêtre datée, placée au-dessus d'un lavabo en grès rose ; elle est couverte d'un toit à croupes. A l'intérieur, la nef et le choeur plafonnés sont séparés par un arc triomphal en plein-cintre en grès rose aux impostes moulurées, et à la clef creusée d'un cartouche daté. La tribune repose sur quatre poteaux en résineux et est fermée par un garde-corps plein. Les portes vers le logement et la sacristie sont percées dans le choeur.

Commentaires d'usage régional

Campanile,baie en arc segmentaire,baie en plein-cintre,arc triomphal

Protection

Référence aux objets conservés

IM68012211, IM68012209, IM68012212, IM68012213, IM68012204, IM68012205, IM68012203, IM68012207, IM68012208, IM68012210, IM68012206

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2003

Date de rédaction de la notice

2006

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Raimbault Jérôme, Brunel Pierre

Cadre de l'étude

Inventaire préliminaire

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Alsace - Service de l'Inventaire du Patrimoine culturel Palais du Rhin - 2 Place de la République 67000 Strasbourg - 03.88.15.38.31