Scierie Saass, puis Steffan, puis Peter, actuellement hangar municipal et maison

Désignation

Dénomination de l'édifice

Scierie, maison

Appelation d'usage

Scierie Saass, puis Steffan, puis Peter

Destination actuelle de l'édifice

Hangar ; maison

Titre courant

Scierie Saass, puis Steffan, puis Peter, actuellement hangar municipal et maison

Localisation

Localisation

Grand Est ; Haut-Rhin (68) ; Hohrod ; 02, 02a route de Weier

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Alsace

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Munster

Canton

Munster

Lieu-dit

Weier

Adresse de l'édifice

Weier (route de) 02, 02a

Références cadastrales

1986 3 160, 316

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En écart

Nom du cours d'eau traversant ou bordant l'édifice

Fecht

Partie constituante non étudiée

Atelier de fabrication, silo, bureau d'entreprise

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

4e quart 18e siècle, 1ère moitié 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1920, 1945

Commentaires concernant la datation

Daté par source

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

La scierie établie en 1693 sur la rive gauche de la Fecht, au lieu-dit Weier, est une propriété communale. Attestée tout au long des 18e et 19e siècles, elle est mise en location. Elle est détruite par un incendie en 1790 mais on la rebâtit peu de temps après. En 1842, un bail est conclu au profit de Jean Saass pour une durée de 9 années. Lui succèdent Leonhart Martin puis Frédéric Langjahr, entrepreneur à Munster, de 1857 à 1873. Au cours de la guerre 1914-1918, la scierie et la maison d'habitation qui lui est adjointe sont détruites par un bombardement. L'établissement est reconstruit à la fin des hostilités. Il comporte alors l'atelier de fabrication et un hangar qui y est relié au moyen d'une voie Decauville. Au début des années 1930, le canal d'amenée et le barrage sur la Fecht sont remaniés. Le 4 février 1945, la scierie est dynamitée et incendiée par les troupes allemandes. Elle est reconstruite, à quelques dizaines de mètres en aval. Les travaux se poursuivent jusqu'en 1948. A compter de janvier 1949, le bâtiment, les terrains et le matériel d'exploitation sont loués aux époux Steffan. S'y ajoute une maison servant de bureau, édifiée en 1920. A partir de 1961, les époux Steffan s'associent à Nicolas Iltis de Sondernach et fondent la société anonyme "Scierie Steffan - Iltis". En janvier 1967, un nouveau bail est conclu au profit des époux Steffan qui ne porte que sur le bâtiment nu à usage de scierie, à charge pour eux de renouveler à leurs propres frais le matériel d'exploitation et de moderniser les installations productives. En 1989, le matériel est cédé à la commune. L'activité est alors reprise par la "Scierie des deux vallées" (Groupe Peter). En 1990, les bureaux de la scierie sont vendus et réaffectés à un usage d'habitation. Le bâtiment productif est cédé à Christian Peter en 1995. L'activité de la scierie prend fin en décembre 1998. L'édifice est à nouveau acquis par la commune en 2002 et voué à un usage de stockage. Il sera prochainement démoli pour laisser place à une gendarmerie de montagne. En 1770, la scierie communale est actionnée par une roue hydraulique verticale. Cette installation motrice est attestée jusqu'en 1855. En 1928, l'établissement est équipé de deux turbines jumelées de marque Schneider et Jacquet (Strasbourg) d'une puissance respective de 15 et 35 chevaux. Elles sont couplées à un moteur électrique de 50 chevaux installé en 1924. Lors de sa reconstruction en 1948, les turbines ne sont pas transférées sur le nouveau site et la scierie est alors exclusivement actionnée par l'énergie électrique. Durant l'entre-deux-guerres, l'équipement se compose de trois scies circulaires, de deux scies alternatives multiples et d'une affûteuse.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Maçonnerie, enduit, grès, brique, bois, pan de bois, essentage de planches

Matériaux de la couverture

Ciment amiante en couverture, tôle nervurée, tuile mécanique

Description de l'élévation intérieure

Sous-sol, en rez-de-chaussée

Typologie de couverture

Toit à longs pans, appentis

Source de l'énergie utilisée par l'édifice

Énergie hydraulique

Commentaire descriptif de l'édifice

La scierie est établie sur la rive gauche de la Fecht. Il subsiste des vestiges du bief de dérivation et des fondations de l'établissement initial à quelques dizaines de mètres en amont. De plan rectangulaire, le bâtiment de la scierie s'organise en rez-de-chaussée. Edifié en pans de bois avec essentage de planches, il repose au sud sur un soubassement en maçonnerie avec parement de grès. Il est couronné d'un toit à longs pans, couvert de ciment amiante et percé d'une verrière. L'ensemble des installations productives a été déposé au moment de la cessation d'activité. L'atelier de fabrication est flanqué de plusieurs remises avec toit en appentis et couverture en tôle nervurée pour l'adjonction septentrionale. Au sud, un petit corps de bâtiment est édifié en briques. Le site abrite également un silo à sciure de forme circulaire édifié au nord de la scierie. Disposé sur une plate-forme en poutrelles métalliques, profilées en I, il se compose de tôles ondulées placées horizontalement. Il est coiffé d'une toiture métallique polygonale, percée en partie sommitale d'un dispositif de ventilation. La maison ayant servi de bureau est aujourd'hui affectée à un usage résidentiel. Construite en maçonnerie enduite avec soubassement en pierres apparentes peintes, elle comporte un rez-de-chaussée et un étage de comble. Elle est couronnée d'un toit à longs pans et couverte de tuiles mécaniques.

Commentaires d'usage régional

Essentage

État de conservation (normalisé)

Établissement industriel désaffecté, menacé

Protection

Intérêt de l'édifice

À signaler

Eléments remarquables dans l'édifice

Atelier de fabrication

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2005

Date de rédaction de la notice

2005

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Schwarz Frank

Cadre de l'étude

Enquête thématique régionale (patrimoine industriel du canton de Munster)

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Alsace - Service de l'Inventaire du Patrimoine culturel Palais du Rhin - 2 Place de la République 67000 Strasbourg - 03.88.15.38.31