Chapelle Saint-Erard

Désignation

Dénomination de l'édifice

Chapelle, école

Vocable - pour les édifices cultuels

Saint-Erard

Destination actuelle de l'édifice

Maison

Titre courant

Chapelle Saint-Erard

Localisation

Localisation

Alsace ; Haut-Rhin (68) ; Riquewihr ; 14 rue des Trois-Eglises

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Kaysersberg

Adresse de l'édifice

Trois-Eglises (rue des) 14

Références cadastrales

1986 2

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

14e siècle (?), 2e quart 16e siècle, 4e quart 15e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1539

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

Ancienne chapelle de l'hôpital, dédiée à saint Erard, existant, selon les travaux historiques depuis le 14e siècle. Elle conserve les vestiges d'un Jugement Dernier peint sur le mur oriental, de la fin du 15e siècle, découvert à l'occasion de travaux en 1981, derrière les lambris Renaissance, et la charpente d'origine en carène de vaisseau primitivement apparente. En 1534, lors du passage à la Réforme, la chapelle fut cédée par la seigneurie à la ville, avec l'ancien hôpital contigu. Elle fut désaffectée et transformée en 1539 (date sur l'ancienne porte) en école pour les garçons et en logement pour les maîtres. Le petit campanile qui se trouvait sur le pignon subsista jusqu'au milieu du 18e siècle. Il fut détruit pour cause de vétusté. Vendue vers 1930, l'édifice est redevenu propriété communale et abrite actuellement un logement de service.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Grès, moellon, enduit

Description de l'élévation intérieure

Sous-sol, 1 étage carré

Commentaire descriptif de l'édifice

Edifice accolé à l'ancien hôpital à l'ouest, situé contre le mur d'enceinte nord, à l'ouest de l'église Notre-Dame. Charpente gothique en carène de vaisseau plein cintre avec assemblages en queue d'aronde. A l'est, subsiste une porte en plein cintre murée, de date indéterminée. Toutes les fenêtres ont été remplacées au 16e siècle. Côté place, elles conservent leurs meneaux. La plus ornée, datée de 1539, correspond à la porte primitive de l'école remaniée en fenêtre plus tard. Elle comporte l'inscription : das wortt gottes plipt ewig (la parole de Dieu est éternelle). Au rez-de-chaussée subsistent partiellement, dans l'actuelle salle, les lambris Renaissance des murs et du plafond et des vestiges de peintures murales du mur est. Dans le mur nord (mur de la 1ère enceinte) fenêtres simples, moulurées et anciennes latrines en pan de bois.

Technique du décor des immeubles par nature

Peinture

Commentaires d'usage régional

Lambris,porte en plein-cintre,arc en plein-cintre,assemblage en queue d'aronde

Protection

Date et niveau de protection de l'édifice

1930/03/18 : inscrit MH ; 1982/04/02 : classé MH ; 1987/10/01 : inscrit MH

Précision sur la protection de l'édifice

1930 : inscription de la façade et toiture vers la place. 1982 : classement de la peinture murale. 1987 : inscription de la façade latérale, façade et toiture postérieure et de la charpente.

Référence aux objets conservés

IM68007280

Intérêt de l'édifice

À signaler

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1996

Date de rédaction de la notice

1997

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Parent Brigitte, Fritsch Emmanuel

Cadre de l'étude

Inventaire préliminaire

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Alsace - Service de l'Inventaire du Patrimoine culturel Palais du Rhin - 2 Place de la République 67000 Strasbourg - 03.88.15.38.31