POP

Plateforme ouverte du patrimoine

Église paroissiale Saint-Martin

Désignation

Dénomination de l'édifice

Église paroissiale

Vocable - pour les édifices cultuels

Saint-Martin

Titre courant

Église paroissiale Saint-Martin

Localisation

Localisation

Grand Est ; Haut-Rhin (68) ; Ammerschwihr ; place de l'Abbé-Ignace-Simonis

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Alsace

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Kaysersberg

Adresse de l'édifice

Abbé-Ignace-Simonis (place de l')

Références cadastrales

1983 2

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

16e siècle ; 1er quart 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1528

Description historique

Un 1er édifice religieux est mentionné en 977. L'église est attestée en tant que paroissiale en 1149. Le choeur et ses chapelles qui pourraient dater du 15e siècle n'ont peut-être été reconstruits que vers 1528, date gravée sur le linteau de la porte donnant accès du choeur à la sacristie sud. La tour était plus ancienne à en juger par les photographies antérieures à sa reconstruction et par les réseaux conservés. La nef fut reconstruite, selon les travaux historiques, entre 1564 et 1585 par l'architecte Claus Wiegand. Les clés de voûtes du choeur et du vaisseau central portent les armoiries des 3 seigneurs de la ville. La tour fut remaniée en 1778 : les tourelles d'angle qui pouvaient servir au guêt furent détruites et les baies occidentales gothiques furent remplacées par un portail à fronton interrompu et une grande fenêtre. Au début du 19e siècle des stalles et lambris habillèrent le choeur. Winckler fit un 1er projet d'agrandissement en 1889, puis Joseph Heilig en 1899. Finalement un concours d'architectes fut lancé en 1904 pour l'agrandissement de l'église. L'architecte Keith fut le lauréat. Les travaux, selon son projet, furent dirigés par l'architecte colmarien Christian Schoffit. La nef fut allongée d'une travée vers l'ouest. La tour médiévale dans-oeuvre fut détruite et remplacée par l'actuelle tour néo-gothique, hors-oeuvre côté sud, demi hors-oeuvre côté nord. Trois réseaux de fenêtres de l'ancienne tour subsistent, encastrés dans le mur de clôture du presbytère. L'escalier en vis (vers la tribune) du 16e siècle fut remonté dans l'angle sud-ouest. Les travaux furent achevés en 1912 par la réalisation du tympan du portail néo-gothique sculpté par Pierre Heusch, représentant le Trône de grâce. En 1936 l'ancienne crypte médiévale fut comblée et la sacristie nord fut construite. Le sol du choeur fut légèrement abaissé, la porte de la sacristie sud (linteau daté 1528) fut probablement transformée. Les toitures endommagées pendant l'hiver 1945 ont été refaites et l'église a été restaurée.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Grès ; moellon ; enduit partiel ; moyen appareil

Description de l'élévation intérieure

3 vaisseaux

Commentaire descriptif de l'édifice

Eglise orientée, entièrement voûtée (nervures multiples à dessins variés) , mélangeant les éléments gothiques tardifs et Renaissance. Choeur à chevet plat flanqué par 2 sacristies et par 2 chapelles. Voûte sur colonnettes adossées, dans le choeur, au-dessus du niveau du sol à l'est, rallongées vers le bas jusqu'au niveau du sol actuel, vers l'ouest. Crypte comblée dont subsistent des vestiges d'arcs dans le bas du choeur. Enfeu (?) , niches et lavabo mural dans les murs. Dans les chapelles les nervures de la voûte s'arrêtent en sifflet. Nef, desaxée, à vaisseau central et larges bas-côtés avec arcades en plein cintre et colonnes appareillées. Chapiteaux moulurés, polygonaux. Voûtes sur culs de lampe et sur culots. Tourelle d'escalier à cage ouverte, de plan polygonal, avec escalier en vis à noyau, vers la tribune d'orgue. A l'extérieur petite tourelle polygonale, contre le bas-côté nord dont elle dessert le comble, avec escalier à noyau. Elévations du choeur, des chapelles, contreforts, chambranles, colonnes, colonnettes et arcs sont appareillés en grès apparent, le reste de l'édifice est crépi.

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture

Commentaires d'usage régional

Arcade en plein-cintre,tourelle d'escalier,colonne

État de conservation (normalisé)

Restauré

Protection et label

Date et niveau de protection de l'édifice

1946/06/02 : inscrit MH

Référence aux objets conservés

IM68007040 ; IM68007042 ; IM68007074 ; IM68007078 ; IM68007023 ; IM68007051 ; IM68007038 ; IM68007034 ; IM68007052 ; IM68007081 ; IM68007025 ; IM68007026 ; IM68007039 ; IM68007058 ; IM68007069 ; IM68007071 ; IM68007076 ; IM68007079 ; IM68007043 ; IM68007057 ; IM68007041 ; IM68007045 ; IM68007056 ; IM68007059 ; IM68007061 ; IM68007020 ; IM68007022 ; IM68007037 ; IM68007050 ; IM68007035 ; IM68007055 ; IM68007063 ; IM68007064 ; IM68007073 ; IM68007075 ; IM68007065 ; IM68007066 ; IM68007072 ; IM68007048 ; IM68007062 ; IM68007068 ; IM68007080 ; IM68007082 ; IM68007024 ; IM68007027 ; IM68007044 ; IM68007060 ; IM68007070 ; IM68007021 ; IM68007054 ; IM68007036 ; IM68007046 ; IM68007047 ; IM68007049 ; IM68007053 ; IM68007067 ; IM68007077

Intérêt de l'édifice

À signaler

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1996

Date de rédaction de la notice

1997

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Parent Brigitte ; Fritsch Emmanuel

Cadre de l'étude

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Alsace - Service de l'Inventaire du Patrimoine culturel Palais du Rhin - 2 Place de la République 67000 Strasbourg - 03.88.15.38.31

1/116