Château fort

Désignation

Dénomination de l'édifice

Château fort

Titre courant

Château fort

Localisation

Localisation

Grand Est ; Haut-Rhin (68) ; Kaysersberg

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Alsace

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Kaysersberg

Références cadastrales

1985 4

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Partie constituante non étudiée

Donjon

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

13e siècle

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

Le château a été construit par le baili impérial Albin Woelflin pour l'empereur Frédéric II de Hohenstaufen, vers 1220. Le site fut acquis en 1227 des sires de Horbourg et de Ribeaupierre qui en étaient propriétaires. Il avait un important rôle stratégique car il permettait à l'Empire de verrouiller un des passages transvosgiens vers la Lorraine. Le donjon circulaire est la partie la plus ancienne du château et un des 1ers de ce type dans la vallée du Rhin supérieur. Il fut conçu à la même date et dans le même dessein que celui du château de Pflixbourg. La courtine primitive, qui était interrompue par le donjon, fut remplacée, après 1261, par une courtine enchemisant le donjon, selon un plan en bec, ce qui permettait la circulation en continu sur celle-ci et renforçait en le doublant le système de défense du côté de l'attaque. Le flanc oriental de la chemise subsiste sur toute la hauteur (le logis du 13e siècle s'y adossait) ainsi que l'amorce du flanc occidental. Au 14e siècle, le château servait de résidence au prévôt ou bailli impérial. Suite à un incendie, l'enceinte fut surhaussée de 4 m, et du double sur la chemise. Dans la seconde moitié du 15e siècle la défense du château fut modernisée et adaptée à l'usage des armes à feu, les créneaux furent fermés par des volets en bois, les merlons furent pourvus de fentes de tir, le chemin de ronde fut couvert en totalité. A cette époque le château n'était plus qu'un sous baillage et le personnel qui lui était attaché fort réduit. Pendant la guerre des Paysans le château fut assiégé, il sera restauré par Lazarre de Schwendi, en 1583. D'après les fouilles et l'étude archéologique il fut abandonné à la fin du 16e siècle. Vendu avec les biens nationaux, il fut acquis en 1796 par François Joseph Boecklin de Boecklinsau (résidant au Weinbach) qui y planta des vignes, puis passa à la famille Bastard.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Granite, grès, moellon

Commentaire descriptif de l'édifice

Construction en moellons de granit et grauwacke assisés (matériaux débités sur place) noyés dans du mortier de chaux, chambranles et chaînes en grès. Le château situé à 295 m d'altitude domine de 50 m la ville au nord. Il est de plan triangulaire, dominé par le donjon situé dans la pointe supérieure, du côté de l'attaque, enchemisé dans un mur bouclier. Le donjon circulaire a 11 m de diamètre, le mur est épais de 4, 42 m. Le parapet d'origine est conservé sur 0, 55 m de haut avec créneaux et merlons restitués. L'escalier en vis, à noyau, est en béton. L'accès se faisait par le 1er étage, par la porte en plein cintre entourée de pierres à bosses. Ce niveau est éclairé par un jour en archère. Le 3e niveau plus spacieux servait au stockage et donnait accès à la plate-forme qui était primitivement couverte. Le donjon n'avait qu'une fonction militaire de défense passive et active. Les logis principaux se situaient contre la courtine est. En contre-bas, vers la ville, se situait une spacieuse basse cour. L'entrée du château, à l'est, se fait par une porte en plein cintre avec barbacane ; à gauche subsiste une canonnière à fente cruciforme et une bouche de tir circulaire. L'enceinte du château est reliée à celle de la ville par des courtines à chemin de ronde dont subsistent les corbeaux.

Commentaires d'usage régional

Donjon,porte en plein-cintre,arc en plein-cintre

État de conservation (normalisé)

Restauré

Protection

Date et niveau de protection de l'édifice

1841/10/01 : classé MH ; 1930/02/16 : classé MH

Précision sur la protection de l'édifice

Ruines du château classées en 1841, classement confirmé en 1930.

Intérêt de l'édifice

À signaler

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1996

Date de rédaction de la notice

1996

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Parent Brigitte, Fritsch Emmanuel

Cadre de l'étude

Inventaire préliminaire

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Alsace - Service de l'Inventaire du Patrimoine culturel Palais du Rhin - 2 Place de la République 67000 Strasbourg - 03.88.15.38.31

1/3
Vue prise de la ville, en contrebas
Vue prise de la ville, en contrebas
Ministère de la Culture (France) - Médiathèque de l'architecture et du patrimoine - diffusion RMN
Voir la notice image