Immeuble Saint-Antoine de la maison de retraite Saint-Charles

Désignation

Dénomination de l'édifice

Immeuble

Appelation d'usage

Pavillon Saint-Antoine

Titre courant

Immeuble Saint-Antoine de la maison de retraite Saint-Charles

Localisation

Localisation

Grand Est ; Bas-Rhin (67) ; Schiltigheim ; 29, 31 rue Saint-Charles

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Alsace

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Communauté urbaine de Strasbourg

Canton

Schiltigheim

Lieu-dit

Centre ville (quartier du)

Adresse de l'édifice

Saint-Charles (rue) 29, 31

Références cadastrales

1990 : 30

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Partie constituante non étudiée

Oratoire, piscine, jardin

Nom de l'édifice

Maison de retraite Saint-Charles

Références de l'édifice de conservation

IA67018025

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

3e quart 20e siècle

Siècle de campagne secondaire de consctruction

4e quart 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1971, 1997

Commentaires concernant la datation

Daté par source

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Attribution par source

Description historique

Le pavillon Saint-Antoine a été construit par l'architecte strasbourgeois Antoine Pfirsch en 1971. Le sixième étage était réservé à l'origine aux chambres du personnel, mais il comprenait aussi l'oratoire Saint-Vincent et un solarium. Une piscine de rééducation, commune aux pensionnaires de la maison de retraite et aux enfants de l'institut médico-pédagogique, avait été aménagée dans le petit bâtiment de liaison avec l'ancien orphelinat. Son entretien se révélant trop onéreux, elle a été fermée en 1993 et remplacée par de nouvelles cuisines. Le pavillon a été modernisé intérieurement et extérieurement en 1997 par le cabinet d'architectes Roland Hoernel et Corinne Nisse à Strasbourg. La transformation la plus importante est l'adjonction d'une tour semi-circulaire sur le gouttereau nord avec de nouveaux logements. Le solarium a disparu lors du réaménagement, et l'oratoire Saint-Vincent est aujourd'hui au rez-de-chaussée. Un salon de coiffure, une épicerie, et une cafétéria ont été ajoutés au nouvel accueil du rez-de-chaussée.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Béton

Matériaux de la couverture

Zinc en couverture

Typologie de plan

Plan régulier

Description de l'élévation intérieure

Sous-sol, rez-de-chaussée, 6 étages carrés

Partie d'élévation extérieure

Élévation à travées

Typologie de couverture

Croupe

Commentaire descriptif de l'édifice

Bâtiment rectangulaire en béton armé, avec balcons en ligne sur la façade sud et les petits côtés sur cinq étages. Le sixième étage est éclairé par des fenêtres en triplet. Une extension d'origine lui est mitoyenne à l'est. Il s'agit d'un bâtiment rectangulaire à un seul étage en béton armé, couvert d'un toit à croupe en zinc. Son sous-sol, semi-excavé, abritait une piscine de rééducation à l'emplacement des cuisines actuelles. Le plan incliné du bassin subsiste néanmoins à l'arrière des cuisines, avec son carrelage d'origine. Il sert aujourd'hui de débarras. Une tour semi-circulaire en béton enduit comportant des balcons a été construite postérieurement sur la façade antérieure.

Protection

Référence aux objets conservés

IM67019819

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2007

Date de rédaction de la notice

2007

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Paillard Elisabeth, Haegel Olivier

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Sous-dossier

Adresse du dossier Inventaire

Région Alsace - Service de l'Inventaire du Patrimoine culturel Palais du Rhin - 2 Place de la République 67000 Strasbourg - 03.88.15.38.31