Orphelinat Saint-Charles

Désignation

Dénomination de l'édifice

Orphelinat

Genre du destinataire

De catholiques

Destination actuelle de l'édifice

Maison de retraite

Titre courant

Orphelinat Saint-Charles

Localisation

Localisation

Grand Est ; Bas-Rhin (67) ; Schiltigheim ; 29, 31 rue Saint-Charles

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Alsace

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Communauté urbaine de Strasbourg

Canton

Schiltigheim

Lieu-dit

Centre ville (quartier du)

Adresse de l'édifice

Saint-Charles (rue) 29, 31

Références cadastrales

1990 : 30

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Partie constituante non étudiée

Jardin

Nom de l'édifice

Maison de retraite Saint-Charles

Références de l'édifice de conservation

IA67018025

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

3e quart 19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1867

Commentaires concernant la datation

Porte la date

Auteur de l'édifice

Petiti Eugène (architecte)

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Attribution par source

Personnalités liées à l'histoire de l'édifice

Spitz François Charles (commanditaire)

Description historique

Le bâtiment principal de l'ancien orphelinat Saint-Charles a été construit d'après les plans de l'architecte strasbourgeois Eugène Petiti (1809-1883) en 1867. A partir de 1945, l'établissement était à la fois un orphelinat et une maison de retraite. En 1947, l'orphelinat a cessé d'exister. L'établissement s'est réorienté vers l'enfance inadaptée et le traitement de la dyslexie précoce. Une école et un foyer spécifique d'accueil des enfants ont été construits en 1956 dans le parc de l'ancien orphelinat Saint-Charles. Il s'agit donc du premier bâtiment de l'actuelle maison de retraite.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Maçonnerie, enduit, grès

Matériaux de la couverture

Ardoise, cuivre en couverture

Typologie de plan

Plan régulier

Description de l'élévation intérieure

Sous-sol, rez-de-chaussée surélevé, 2 étages carrés, étage de comble

Partie d'élévation extérieure

Élévation à travées

Typologie de couverture

Toit à longs pans

Commentaire descriptif de l'édifice

Bâtiment rectangulaire en maçonnerie enduite et grès, à onze travées et dont la travée centrale est mise en valeur par un parement de grès et terminée par un fronton cintré, abritant une niche pour un buste sculpté. L'étage de comble, servant de grenier, est éclairé par quatre lucarnes cintrées à encadrement en grès. La toiture possède un clocheton central abritant une cloche et une horloge d'édifice. Les fenêtres sont en arc segmentaire et encadrées de grès ; chaque niveau est souligné par un cordon de grès mouluré rejoignant les chaînes d'angle. La travée mise en valeur présente un appareil en pierres de taille, et de pilastres en grès au deuxième étage. Un balcon en fonte de fer sur poteaux sert d'auvent au perron d'entrée. Un escalier extérieur à volée double et à montées convergentes surplombe une volée centrale donnant accès à une cave voûtée totale. Le mur d'échiffre est en grès et la porte d'entrée de la cave est cintrée. Les garde-corps de l'escalier et du balcon sont en fer forgé peint, à l'exception d'un médaillon circulaire en fonte de fer peinte. La porte d'entrée principale du bâtiment, en chêne massif, est sans doute d'origine : ses vantaux et dessus de porte sont vitrés et garnis de fer forgé. L'intérieur du bâtiment a été totalement rénové et l'ancien parloir d'entrée supprimé.

Indexation iconographique normalisée

Saint Charles Borromée

Description de l'iconographie

Buste de saint Charles Borromée et monogramme SC (pour Saint-Charles) sur le fronton cintré de la façade antérieure. Sur le médaillon en fonte de l'escalier extérieur, saint Charles est réprésenté de profil, à mi-corps, habillé en évêque et auréolé, la main gauche sur un livre posé sur un pupitre près d'une croix d'autel, la main droite ramenée sur la poitrine.

Commentaires d'usage régional

Perron,balcon sur gouttereau,campanile,lucarne

Protection et label

Observations concernant la protection de l'édifice

Bâtiment daté le plus ancien de l'actuelle maison de retraite, à rapprocher des bâtiments du couvent de la Toussaint à Strasbourg construits également par l'architecte Petiti.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2007

Date de rédaction de la notice

2007

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Paillard Elisabeth, Haegel Olivier

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Sous-dossier

Adresse du dossier Inventaire

Région Alsace - Service de l'Inventaire du Patrimoine culturel
Palais du Rhin - 2 Place de la République 67000 Strasbourg - 03.88.15.38.31