Ensemble de 8 miradors faisant partie de la clôture du camp

Désignation

Dénomination de l'édifice

Mirador

Titre courant

Ensemble de 8 miradors faisant partie de la clôture du camp

Localisation

Localisation

Grand Est ; Bas-Rhin (67) ; Natzwiller

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Alsace

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Schirmeck

Lieu-dit

Struthof

Références cadastrales

1986 07

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En écart

Nom de l'édifice

Camp de concentration

Références de l'édifice de conservation

IA67013274

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

2e quart 20e siècle

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

Sous la période allemande, l'ensemble des zones annexes gardées et clôturées par des réseaux de fil de fer barbelé (simple ou double clôture) , étaient pourvues à chaque changement de direction, d'un poste de guet et pour le camp des détenus, de miradors, de conception assez simple. Il ne reste rien des postes de guet des zones annexes (camp-bas, zone d'extension sud et ouest du camp principal). Seuls, les miradors du camp principal ont été conservés, mais profondément transformés durant l'occupation du camp par l'administration pénitentiaire française entre 1945 et 1949, à l'instar de la mise en place de la double porte de l'entrée principale. Ils présentent donc actuellement une vision partiellement déformée de leur aspect sous la période allemande. La clôture du camp principal était et reste toujours jalonnée de 8 miradors, y compris celui placé à côté de l'ancienne porte d'entrée. Rénovés et partiellement ou totalement pourvus de nouvelles planches de bois, la totalité des miradors ont été cloisonnés à l'ancien étage muni du balcon et percés de nombreuses fenêtres hermétiques de différentes tailles. Tous aveugles sur leur face arrière, et ce, depuis la période allemande, certains miradors, furent pourvus de grands rétroviseurs de camions dirigés vers l'arrière et fixés aux parois latérales de l'étage de garde. Les projecteurs ont été démontés.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Bois

Description de l'élévation intérieure

Rez-de-chaussée, 1 étage carré

Commentaire descriptif de l'édifice

Les miradors étaient assez semblables dans leur forme, mis-à-part celui de l'entrée et deux autres miradors du bas du camp (à l'angle ouest et à l'angle médian de la clôture). Leur structure simple était essentiellement réalisée en bois sur deux niveaux pour 5 d'entre eux (avec une hauteur moyenne de 10 mètres environ) et sur 3 niveaux pour les 3 miradors du bas, pour rattraper leur situation en contrebas. Tous les miradors étaient reliés entre eux par téléphone, également avec le poste de garde de l'entrée. Le niveau inférieur était hermétiquement clos et parfois muni de fenêtres du côté du camp. L'étage supérieur servait de poste de surveillance. Ouvert sur l'extérieur, mais dirigé uniquement vers l'intérieur du camp, il était muni d'un balcon avec garde-corps en bois permettant la fixation d'une lampe-projecteur orientable de grande intensité et servant également d'appui à des armes de tir. Seul un petit toit en guise d'auvent protégeait des intempéries.

Protection et label

Intérêt de l'édifice

À étudier

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2003

Date de rédaction de la notice

2006

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Fritsch Florent, Haegel Olivier

Cadre de l'étude

Inventaire préliminaire

Typologie du dossier

Sous-dossier

Adresse du dossier Inventaire

Région Alsace - Service de l'Inventaire du Patrimoine culturel
Palais du Rhin - 2 Place de la République 67000 Strasbourg - 03.88.15.38.31