Maison dite Villa Ehret

Désignation

Dénomination de l'édifice

Maison

Appelation d'usage

Villa Ehret

Destination actuelle de l'édifice

Maison

Titre courant

Maison dite Villa Ehret

Localisation

Localisation

Grand Est ; Bas-Rhin (67) ; Natzwiller

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Alsace

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Schirmeck

Lieu-dit

Struthof

Références cadastrales

1986 07

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En écart

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

1er quart 20e siècle

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

Dès le dernier quart du 19e siècle, le site du Struthof était très fréquenté par les randonneurs en été et les pratiquants de sports d'hiver. En patois, on appelait l'endroit également "Zubring" ou "Zybrink", (Aux Genêts) , nom qui fut donné à la villa par son propriétaire. Le lieu-dit "Tête des Genêts", d'où partaient les pistes de luge et de ski, fut par la suite retenu pour l'implantation du camp de concentration. La villa fut vraisemblablement construite au 1er quart du 20e siècle pour un banquier strasbourgeois du nom d'Ehret. En 1941, la villa fut réquisitionnée. Située à proximité de l'entrée du futur camp et en bordure du chemin de liaison entre le camp-bas et celui des détenus, la villa possédait tous les critères pour être utilisée comme poste de commandement du camp. Les anciennes photos permettent de se rendre compte de la totale nudité des lieux entre le camp du haut, la villa Ehret et le camp du bas (hôtel et annexes). La surveillance de tous les mouvements pouvait donc parfaitement s'exercer, notamment depuis la villa. Le bâtiment resta toujours à l'extérieur de la clôture du camp des détenus. Plusieurs bureaux, un étage de dortoir, et un centre de communications radio y furent aménagés. Le service du poste était composé de six gradés S.S. et trois femmes S.S. pour le service téléphonique et dactylographique. Le 3e commandant du camp, Josef Kramer, y occupait un logement pendant ses fonctions au camp entre octobre 1942 et mars 1944. La piscine (dont il est soupçonné être le commanditaire) , date plus vraisemblement du temps du banquier (à vérifier dans les tables cadastrales d'avant-guerre).

Description

Matériaux du gros-œuvre

Maçonnerie, moellon, enduit

Description de l'élévation intérieure

Étage de soubassement, rez-de-chaussée surélevé, étage de comble

Commentaire descriptif de l'édifice

Villa de type "néo-régionaliste", utilisant des matériaux censés évoquer une certaine rusticité, comme les pierres de grès traitées en "façon rustique", les tavaillons de bois ou la couverture en tuile plate traditionnelle dite "Biberschwantz". Installée sur un versant à forte pente, la villa a son entrée par le mur-gouttereau sud, seule façade accessible de plain-pied. Etage de comble avec séries de chiens assis ouverts dans les quatre brisis de la toiture à longs pans brisés. Les chiens assis sont encore recouverts de l'essentage d'origine en tavaillons de bois. Les façades ouest et nord du rez-de-chaussée surélevé sont recouvertes d'un essentage en plaques de tôles aux motifs d'écailles pressées. La piscine en béton offre une surface au sol quasi-équivalente à celle de la villa. De plan rectangulaire, orientée d'est en ouest, elle se présente dans le prolongement visuel des grandes baies du salon du rez-de-chaussée. 5 degrés d'un escalier faisant toute la largeur de la structure permettent d'accéder au bas de la piscine qui s'enfonce progressivement jusqu'à près de 2, 50m environ à son extrémité ouest. A la surface du sol, le pourtour est pourvu d'une large rigole de débordement. Il subsiste encore la tuyauterie d'amenée de l'eau, ainsi que le système de siphon et de bouchage du fond de la piscine.

Commentaires d'usage régional

Essentage

Protection et label

Intérêt de l'édifice

À étudier

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2003

Date de rédaction de la notice

2006

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Fritsch Florent, Haegel Olivier

Cadre de l'étude

Inventaire préliminaire

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Alsace - Service de l'Inventaire du Patrimoine culturel
Palais du Rhin - 2 Place de la République 67000 Strasbourg - 03.88.15.38.31