Ferme

Désignation

Dénomination de l'édifice

Ferme

Destination actuelle de l'édifice

Maison

Titre courant

Ferme

Localisation

Localisation

Grand Est ; Bas-Rhin (67) ; Natzwiller

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Alsace

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Schirmeck

Lieu-dit

Struthof

Références cadastrales

1986 07

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En écart

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

1er quart 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1914

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

Ce n'est qu'après l'achèvement de leur hôtel, avant 1914, que la famille Idoux se lance dans la construction de cette nouvelle ferme de très grandes dimensions. Sur le terrain se situait l'ancienne ferme censière du Struthof avec ses dépendances séparées. La nouvelle ferme est édifiée 300 m plus loin, en contrebas, dans le souci d'éloigner de l'hôtel les nuisances sonores et olfactives de l'important élevage bovin. Selon une source historique, ce nouveau bâtiment, commencé en 1914 n'aurait été achevé qu'en 1922, bien après la Première Guerre mondiale. En 1941, l'administration allemande représentée par l'officier Blumberg (également désigné comme maire de Schirmeck) , en charge de l'implantation du futur camp, tenta de négocier une transaction de l'hôtel et des bâtiments attenants, ainsi que les terrains du Struthof. Suite aux réticences de la famille Idoux, l'ensemble fut dès lors réquisitioné par les nazis. Les Idoux furent forcés de choisir entre le départ définitif des lieux ou leur résidence étroitement surveillée dans leur dernière ferme du bas, située en bordure du camp-bas, clôturé de fils de fer barbelés et pourvu de miradors. Durant toute la période de la guerre, les Idoux poursuivirent les travaux agricoles et furent quotidiennement les témoins obligés de la vie du camp et des souffrances des déportés. La ferme, reste donc étroitement liée à l'histoire de la Deuxième Guerre mondiale, en tant que scène de l'aide clandestine et même d'asile à deux prisonniers évadés.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Maçonnerie, moellon, enduit

Description de l'élévation intérieure

Sous-sol, rez-de-chaussée surélevé, 1 étage carré, étage de comble

Commentaire descriptif de l'édifice

Modèle unique en son genre, la ferme ne correspond à aucun schéma existant traditionnellement dans la vallée de la Bruche. L'importance de l'étable montre bien sa fonction de ferme laitière. Elle se compose d'un logis de très grandes dimensions comprenant une cave sous tout le bâtiment, un rez-de-chaussée surélevé, un étage et un étage de comble. Les deux murs-pignons sont orientés au nord et au sud. Le logis est accessible par un perron au centre de la façade nord. La toiture est à longs pans et deux demi-croupes. La grande dépendance est accolée perpendiculairement contre le mur-gouttereau est du logis. Celle-ci comprend une importante étable à plusieurs travées sur tout le rez-de-chaussée avec porte au sud. Au-dessus de l'étable se trouve l'énorme fenil. Il existe trois portes de chargement : une gerbière au sud, une grande porte au nord et une porte charretière de plain pied à l'extrémité nord-est.

Commentaires d'usage régional

Perron

Protection

Intérêt de l'édifice

À étudier

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2003

Date de rédaction de la notice

2006

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Fritsch Florent, Haegel Olivier

Cadre de l'étude

Inventaire préliminaire

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Alsace - Service de l'Inventaire du Patrimoine culturel Palais du Rhin - 2 Place de la République 67000 Strasbourg - 03.88.15.38.31