Eglise paroissiale Sainte-Libaire

Désignation

Dénomination de l'édifice

Église paroissiale

Genre du destinataire

De catholiques

Vocable - pour les édifices cultuels

Sainte-Libaire

Titre courant

Eglise paroissiale Sainte-Libaire

Localisation

Localisation

Grand Est ; Bas-Rhin (67) ; La Broque ; rue du Général-de-Gaulle

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Alsace

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Schirmeck

Adresse de l'édifice

Général-de-Gaulle (rue du)

Références cadastrales

1986 02

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

2e quart 18e siècle, 2e quart 19e siècle, 3e quart 19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1736, 1827, 1869

Description historique

L'histoire religieuse de La Broque a été encore peu étudiée. Un prieuré y fut fondé vers 800 à Vipucelle par l'abbaye de Senones. Ce village dépendait initialement du diocèse de Toul, sa collature était entre les mains de l'abbaye de Senones, la dîme revenait pour deux tiers à l'abbé et un tiers au curé. L'actuelle église paroissiale Sainte-Libaire est le résultat de plusieurs campagnes de construction. Ainsi, la tour porche est le seul élément subsistant de la complète reconstruction entreprise entre 1736 (date mentionnée par Dom Calmet) et 1737 (date portée sur la clé du portail) pour un montant d'environ 2500 livres. Le choeur fut quant à lui rebâti en 1827. La nef fut reconstruite entre le 20 juin et le 19 décembre 1869, peut-être d'après les plans datés de 1868 de l'architecte départemental des Vosges, François Eugène Grijolot. La tour porche fut sans doute rehaussée à ce moment. A l'époque, le curé Jean François Précheur était opposé à cette transformation. Le vocable de Sainte-Libaire est unique en Alsace, il tire son origine de la martyre Libaire (décapitée en 362) à Gand (Vosges) , une des principales saintes de Lorraine, région de laquelle La Broque dépendait jusqu'en 1871. La parcelle de l'église fut considérablement agrandie entre 1839 et nos jours.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Grès, maçonnerie, enduit

Description de l'élévation intérieure

1 vaisseau

Commentaire descriptif de l'édifice

L'église paroissiale est implantée sur la bordure est d'une vaste parcelle, le long de la rue du Général-de-Gaulle. Elle est construite en moellon de grès enduit à l'exception de l'élévation antérieure de la tour porche qui est appareillée en grès. Elle se compose d'une tour porche dans oeuvre, d'une large nef plafonnée à vaisseau unique comprenant six travées, d'un choeur à une travée droite et à pans coupés, et d'une sacristie accolée à l'ouest du choeur. Les couvertures sont intégralement en ardoise. La tour porche possède une flèche à égouts retroussés en ardoise, la nef un toit à longs pans, le choeur une croupe polygonale et la sacristie un toit à longs pans et une grande croupe. La parcelle est close d'un mur en moellons de grès, chaperonné de dalles de la même pierre.

Commentaires d'usage régional

Chevet à pans coupés,tour porche

Protection et label

Référence aux objets conservés

IM67015411, IM67015410, IM67015412, IM67015405, IM67015413, IM67015408, IM67015414, IM67015415, IM67015416, IM67015406, IM67015409, IM67015417, IM67017145

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2003

Date de rédaction de la notice

2005

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Haegel Olivier, Fritsch Florent

Cadre de l'étude

Inventaire préliminaire

Typologie du dossier

Dossier avec sous-dossier

Adresse du dossier Inventaire

Région Alsace - Service de l'Inventaire du Patrimoine culturel
Palais du Rhin - 2 Place de la République 67000 Strasbourg - 03.88.15.38.31