Eglise luthérienne

Désignation

Dénomination de l'édifice

Église

Genre du destinataire

De luthériens

Titre courant

Eglise luthérienne

Localisation

Localisation

Grand Est ; Bas-Rhin (67) ; Belmont ; rue Principale

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Alsace

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Schirmeck

Adresse de l'édifice

Principale (rue)

Références cadastrales

1997 01

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

Moyen Age, 3e quart 18e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1755, 1762

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Personnalités liées à l'histoire de l'édifice

Stuber Jean Georges (commanditaire), Voyer de Paulmy d'Argenson (personnage célèbre)

Description historique

L'histoire de l'église luthérienne de Belmont est difficile à établir avec certitude. Diverses recherches historiques semblent indiquer qu'il existait un lieu de culte, peut-être au même emplacement, depuis le Moyen Age. Ainsi une chapelle de pèlerinage consacrée au Saint-Esprit y serait mentionnée durant la seconde moitié du 17e siècle. En l'absence d'une analyse des murs de l'édifice actuel, nous ne pouvons que supposer qu'il subsiste des vestiges de maçonneries médiévales, attestés par certains chambranles de baies. Il fut remanié en 1755, comme le rappelle l'inscription (gravée sur une table au-dessus d'une des portes) comportant un chronogramme : Maneat aeDes haeCCe saLVa. De cette campagne de travaux dateraient le rehaussement de la nef, l'agrandissement ou le percement de fenêtres, et l'installation de deux tribunes. Une seconde campagne fut entreprise en juillet 1762, sous la direction du pasteur Jean Georges Stuber, avec l'autorisation du seigneur du Ban de la Roche, Voyer de Paulmy d'Argenson. A cette occasion, le choeur fut rehaussé, et une troisième galerie fut érigée. C'est à ce moment que fut gravé le texte suivant sur l'un des fûts de colonne : TERMINUS CHORI. De même, les initiales L entrelacées, gravées à l'extrémité supérieure de chacune des deux colonnes indiquant la limite entre la nef et le choeur, rappellent le règne de Louis XV. Les fondations furent creusées à partir du 1er septembre 1760 et l'édifice agrandi sera inauguré le 5 décembre suivant. Des peintures monumentales, dont on sait qu'elles représentaient notamment les armoiries de la famille Rathsamhausen zum Stein, furent découvertes vers 1890 et recouvertes définitivement en 1949.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Maçonnerie, enduit, grès

Description de l'élévation intérieure

1 vaisseau

Commentaire descriptif de l'édifice

Eglise à un vaisseau unique couvert de longs pans en tuile mécanique et d'un campanile. Une tribune sur trois côtés.

Commentaires d'usage régional

Campanile,chevet plat

Protection

Référence aux objets conservés

IM67015267, IM67015268, IM67015269, IM67015272, IM67015273, IM67015271, IM67015270

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2002

Date de rédaction de la notice

2004

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Haegel Olivier, Fritsch Florent

Cadre de l'étude

Inventaire préliminaire

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Alsace - Service de l'Inventaire du Patrimoine culturel Palais du Rhin - 2 Place de la République 67000 Strasbourg - 03.88.15.38.31