Cimetière de Schirmeck

Désignation

Dénomination de l'édifice

Cimetière

Appelation d'usage

De Schirmeck

Titre courant

Cimetière de Schirmeck

Localisation

Localisation

Alsace ; Bas-Rhin (67) ; Barembach ; rue du Douar

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Schirmeck

Adresse de l'édifice

Douar (rue du)

Références cadastrales

1994 03

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

1er quart 19e siècle, 3e quart 19e siècle, 4e quart 19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1860, 1893

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

Dans l'état actuel des connaissances, la date de la fondation du cimetière de Schirmeck ne nous est pas connue, ni la raison pour laquelle celui-ci se trouve sur le ban communal de Barembach. Il peut remonter au plus tard du début du 19e siècle, la croix de cimetière datant de 1811 et un monument funéraire de 1813. Peut-être que les habitants de Schirmeck furent initialement inhumés dans le cimetière de Barembach, comme semble le prouver la croix funéraire d'un chirurgien de Schirmeck mort en 1765 qui y est conservée. L'actuel portail fut érigé en 1860 (date portée). Un autre particularisme est son usage par deux communautés, la première catholique, et la seconde juive. Cette dernière se développa à Schirmeck au courant du 19e siècle, bien qu'elle fût rattachée à Rosenwiller, puis à Romanswiller, où les fidèles se rendaient pour le culte et où ils étaient également inhumés. Cette situation changea en 1893 avec l'agrandissement du cimetière de Schirmeck en vue de l'inhumation des membres de cette communauté. Le premier enterrement daterait de 1898. Au moment de l'enquête, il y avait 48 sépultures.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Maçonnerie, moellon, grès

Commentaire descriptif de l'édifice

Le cimetière est bâti à flanc de coteau, parallèlement à la courbe de niveau, le long de la rue du Douar. Il semble s'être développé au moins en deux phases d'ouest en est. A l'ouest, la partie catholique qui est la plus étendue, puis la partie juive et enfin une parcelle encore vide de sépulture. Il est entièrement clos d'un mur en moellons de grès, chaperonné de dalles de grès. Dans sa partie ouest, cette clôture forme un important mur de soutènement, qui est percé de l'ancien portail principal et d'un escalier. Tandis que dans sa partie médiane, la clôture est percée de deux portails, l'un donnant accès à la partie la plus à l'est du cimetière catholique, et l'autre du cimetière juif, leurs piédroits respectifs sont ornés des tables de la Loi et l'autre de croix latines. Les vantaux en fer forgé et tôle des trois portails sont ornés de pavots.

Indexation iconographique normalisée

Les Tables de la Loi ; symbole religieux ; pavot ; croix latine

Description de l'iconographie

Symbole juif

Commentaires d'usage régional

Portail

Protection

Référence aux objets conservés

IM67015346, IM67015356, IM67015344, IM67015358, IM67015355, IM67015342, IM67015353, IM67015336, IM67015354, IM67015338, IM67015352, IM67015359, IM67015340, IM67015339, IM67015345, IM67015349, IM67015341, IM67015347, IM67015350, IM67015357, IM67015337, IM67015343, IM67015348, IM67015351

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2002

Date de rédaction de la notice

2004

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Haegel Olivier, Fritsch Florent

Cadre de l'étude

Inventaire préliminaire

Typologie du dossier

Dossier avec sous-dossier

Adresse du dossier Inventaire

Région Alsace - Service de l'Inventaire du Patrimoine culturel Palais du Rhin - 2 Place de la République 67000 Strasbourg - 03.88.15.38.31