Eglise luthérienne

Désignation

Dénomination de l'édifice

Église

Genre du destinataire

De luthériens

Titre courant

Eglise luthérienne

Localisation

Localisation

Grand Est ; Bas-Rhin (67) ; Neuviller-la-Roche ; place de l'Eglise

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Alsace

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Schirmeck

Adresse de l'édifice

Eglise (place de l')

Références cadastrales

1991 03

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

3e quart 19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1858

Description historique

Le protestantisme fut introduit à Neuviller-la-Roche vers 1589 en même temps que dans les autres villages de la seigneurie du Ban-de-la-Roche, par le comte palatin Georges Jean Ier de Deux-Ponts-Veldenz. Une salle de prière y est mentionnée entre 1695 et 1753. En 1752, le pasteur Jean-Georges Stuber fit édifier une église qui dépendit longtemps de la paroisse luthérienne de Barr, puis de celle de Rothau. Depuis 1845, le village est le siège d'une paroisse relevant du consistoire de Rothau depuis 1852. L'église qui était signalée comme étant en mauvais état en 1857, fut reconstruite en 1858 (date portée sur le chambranle de porte) d'après les plans de l'architecte Alphonse Georges Bruyant, à l'emplacement de celle édifiée par Stuber. Les travaux furent adjugés à un entrepreneur de Raon-l'Etape, Goulée, mais il n'aurait été que le prête-nom de deux habitants du village, Louis Ahne et Fritz Malaisé. Le montant des travaux s'éleva à 20.376, 77 francs. Elle fut inaugurée le 1er mai 1859.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Grès, maçonnerie, enduit

Description de l'élévation intérieure

1 vaisseau

Commentaire descriptif de l'édifice

L'église luthérienne est implantée au centre du village, le long de la rue Principale. Elle est orientée. La déclivité du terrain nécessita un soubassement. Elle est composée d'un vaisseau plafonné à trois travées et à chevet plat et d'une tour porche hors-oeuvre. Le vaisseau est en maçonnerie enduite et possède des chaînes d'angle harpées en grès, il est couvert de longs pans en tuile. La tour porche est en maçonnerie enduite et chaînes d'angle harpées en grès, à l'exception de son élévation ouest qui est entièrement appareillée en grès. Elle est couverte d'une flèche à quatre chiens assis dans lesquels sont placés les cadrans de l'horloge. Les chambranles de fenêtres et de porte sont en grès.

Commentaires d'usage régional

Tour porche,chevet plat,chaîne d'angle harpée

Protection et label

Référence aux objets conservés

IM67015308, IM67015313, IM67015312, IM67015309, IM67015310, IM67015311

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2001

Date de rédaction de la notice

2004

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Haegel Olivier, Fritsch Florent

Cadre de l'étude

Inventaire préliminaire

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Alsace - Service de l'Inventaire du Patrimoine culturel
Palais du Rhin - 2 Place de la République 67000 Strasbourg - 03.88.15.38.31