Église paroissiale Saint-Maurice

Désignation

Dénomination de l'édifice

Église paroissiale

Vocable - pour les édifices cultuels

Saint-Maurice

Titre courant

Église paroissiale Saint-Maurice

Localisation

Localisation

Grand Est ; Bas-Rhin (67) ; Mutzig ; rue de l'Église

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Alsace

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Molsheim

Adresse de l'édifice

Église (rue de l')

Références cadastrales

1818 ; 1987 05, 09

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

Moyen Age (détruit) ; 4e quart 19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1879

Auteur de l'édifice

Winkler Charles (architecte)

Description historique

L'église, qui s'élevait à la périphérie nord-est de la ville, était dès 1263 consacrée à saint Maurice. La dîme de Mutzig et le droit de patronage appartenaient à l'évêque de Strasbourg, qui conférait ces revenus en fief. L'édifice étant devenu trop petit, son remplacement fut envisagé dès le 18e siècle. Après plusieurs projets d'agrandissement par les architectes Krauth et Matuszinski, les efforts du curé Kilian Hasselmann aboutirent à une reconstruction complète, au même emplacement. Elle eut lieu de 1879 à 1880. Les plans définitifs de la nouvelle église avaient été établis en 1878 par l'architecte Charles Winkler. Ils ne semblent pas conservés. L'édifice médiéval, disparu en 1879, comprenait un vaisseau central de cinq travées, bordé de bas-côtés, ainsi qu'un choeur de deux travées flanqué de chapelles latérales. Les grandes arcades prenaient appui sur des colonnes à chapiteau cubique (conservées au musée de l'Oeuvre-Notre-Dame, à Strasbourg). Toutes ces parties remontaient au milieu du 12e siècle (entre 1140 et 1170, par comparaison avec les églises de Rosheim et Niedermunster). Le portail occidental qui s'ouvrait dans le mur ouest de la nef, du 11e siècle, était sans doute un vestige de l'église antérieure ; il était décoré d'un Agnus Dei (élément conservé au musée). Des voûtes d'arêtes couvraient à l'origine les bas-côtés. Le vaisseau central, plafonné, fut voûté à l'époque gothique (13e siècle ?). L'abside à cinq pans qui se greffait sur le choeur fut bâtie au début du 14e siècle et ornée de vitraux (la verrière axiale est conservée au musée). A l'extrémité occidentale de l'église se dressait un clocher-porche roman, du milieu du 12e siècle, à sept niveaux ; le dernier, en pan de bois (?), était une adjonction tardive, tout comme la flèche. Contre la face nord du clocher s'adossait une chapelle gothique, et au sud une salle élevée en 1832. Un projet de Winkler, daté de 1880, prévoyait la construction d'une chapelle baptismale circulaire avec remploi de six colonnes de l'ancienne nef, d'une combinaison des éléments des deux portails sud et ouest romans ainsi que des fonts baptismaux gothiques. Ce projet fut rapidement abandonné et les éléments intéressants de l'église furent offerts à la Société d'histoire pour la conservation des monuments historiques, afin d'être exposés au musée.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Grès ; moyen appareil ; moellon ; enduit

Description de l'élévation intérieure

3 vaisseaux

Commentaire descriptif de l'édifice

Église orientée, de type basilical, néo-gothique ("du style sévère du 13e siècle"). Elle est entièrement voûtée d'ogives, se compose d'une tour-porche hors-oeuvre, d'un vaisseau central à triforium et bas-côtés, d'un transept à quatre chapelles (deux vers l'est, et une vers le nord et le sud) et d'un choeur à pans coupés flanqué de sacristies. La façade occidentale et la tour sont parementées en moyen appareil de grès ; ce dernier est également apparent pour les contreforts, arcs boutants, chambranles des baies, supports, arcades et nervures. Le décor d'architecture comporte des moulures, des roses polylobées et diverses sculptures (chapiteaux à crochets, feuillages et têtes, clé de voûte feuillagées, gargouilles à protomes d'animaux, statues en façade et sur la tour, tympan en haut-relief). Sur le bras sud, inscription : MDCCCLXXIX, sur le bras nord : AEFIDICAVIT/HASSELMANN/PAR: accompagnée des millésimes 1845 et 1879. L'intérieur abrite encore un bel ensemble de mobilier néo-gothique. Dans le mur sud de l'enceinte (près du presbytère), remploi d'une étroite petite baie romane de la tour (?) de l'église détruite. Dans l'ancien cimetière désaffecté, entourant trois côtés de l'église, deux monuments aux morts et quelques stèles funéraires déplacées contre le mur d'enceinte.

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture (étudiée dans la base Palissy)

Commentaires d'usage régional

Tour porche

Protection et label

Référence aux objets conservés

IM67016549 ; IM67016568 ; IM67016540 ; IM67016553 ; IM67016565 ; IM67016531 ; IM67016542 ; IM67016544 ; IM67016546 ; IM67016534 ; IM67016535 ; IM67016566 ; IM67016569 ; IM67016543 ; IM67016536 ; IM67016545 ; IM67016570 ; IM67016539 ; IM67016541 ; IM67016556 ; IM67016558 ; IM67016562 ; IM67016538 ; IM67016560 ; IM67016567 ; IM67016532 ; IM67016559 ; IM67016533 ; IM67016561 ; IM67016554 ; IM67016557 ; IM67016563 ; IM67016537 ; IM67016547 ; IM67016550 ; IM67016551 ; IM67016548 ; IM67016564 ; IM67016530 ; IM67016552 ; IM67016555 ; IM67016671

Intérêt de l'édifice

À étudier ; à signaler

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2001

Date de rédaction de la notice

2003

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Parent Brigitte ; Fritsch Emmanuel ; Meyer Jean-Philippe

Cadre de l'étude

Inventaire préliminaire

Typologie du dossier

Dossier avec sous-dossier

Adresse du dossier Inventaire

Région Alsace - Service de l'Inventaire du Patrimoine culturel Palais du Rhin - 2 Place de la République 67000 Strasbourg - 03.88.15.38.31