Eglise paroissiale Saint-Martin

Désignation

Dénomination de l'édifice

Église paroissiale

Vocable - pour les édifices cultuels

Saint-Martin

Titre courant

Eglise paroissiale Saint-Martin

Localisation

Localisation

Grand Est ; Bas-Rhin (67) ; Dachstein ; rue Principale

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Alsace

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Molsheim

Adresse de l'édifice

Principale (rue)

Références cadastrales

1819 ; 1994 02

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

15e siècle ; 1er quart 16e siècle ; 2e quart 18e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1521

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

Avant 1356, l'église de Dachstein n'était qu'une chapelle castrale dans l'enceinte du château épiscopal, déjà dédiée à saint Martin. A cette date, elle fut transférée à l'emplacement de l'église actuelle par l'évêque de Strasbourg Jean II de Lichtenberg (1353-1365) qui y fonda un monastère de chanoines augustins dédié à la Vierge et à saint Martin. De cette époque datent les murs nord et sud du choeur, avec leurs fenêtres à réseau, la petite baie simple, réutilisée comme encadrement de niche sur le mur sud de la nef, et peut-être le début d'arc encastré dans le mur nord de la nef. Le choeur était peut-être voûté à l'origine, ce qui expliquerait la présence de contreforts, dont un, entre les deux baies du mur sud, fut supprimé au 20e siècle (encore visible sur une photographie de 1905) ; dans le cas contraire, il est néanmoins fort probable qu'on ait conçu de le voûter au moment de la construction. Quoiqu'il en soit, la pente de sa toiture fut atténuée lors de travaux ultérieurs comme les traces sur le pignon est et la présence d'une corniche juste au-dessus des baies le laissent deviner, mais l'amortissement au sommet du pignon est du choeur paraît être d'origine. Cet établissement ne subsista qu'une quinzaine d'années car l'évêque Lambert de Buren (1371-1374) le supprima, faisant de l'église une simple paroissiale. Sa nef fut par la suite modifiée à de nombreuses reprises. Une campagne de construction importante se déroula à la fin du premier quart du 16e siècle ; il en subsiste quelques témoins utilisés en remploi lors de modifications ultérieures de la nef : le linteau de la porte principale, gravé de la date 1521 (millésime jusqu'à présent lu 1721 en raison de la forme du 5) autour des armoiries bûchées de l'évêque de Strasbourg Guillaume III de Honstein (1506-1541), un bénitier encastré dans le mur sud, deux corbeaux (dont un porte une marque de tailleur de pierre en forme de carré divisé en 4 carrés) et une console ou un corbeau, encastrés dans le mur nord de la nef. Lors du dernier recrépissage de l'édifice, on mit au jour deux portes murées sur les façades nord et sud de la nef, dont seule celle côté sud, avec sa petite baie jointive, a été laissée visible. Plus loin vers l'est, une porte présente un encadrement qui, bien qu'encore dans la tradition de la Renaissance, date vraisemblablement de la dernière campagne importante de travaux de modification de la nef vers 1732. De cet agrandissement date également le clocher actuel dont la couverture en bulbe fut remplacée à l'identique en novembre 1982 (on remplaça alors aussi le coq de la girouette, mais on conserva la croix sommitale en fer forgé qui serait datée 1878 selon des travaux historiques). Les fenêtres des murs latéraux de la nef pourraient en partie dater du 18e siècle, mais ont été agrandies au 19e. En 1907, deux baies et deux portes néo-gothiques furent ajoutées sur la façade occidentale (date gravée sur le linteau de la porte nord) sur laquelle existait déjà auparavant au moins une ouverture en arc brisé au nord, d'après une photographie ancienne.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Grès ; moellon ; enduit

Description de l'élévation intérieure

1 vaisseau

Commentaire descriptif de l'édifice

Église orientée. Clocher légèrement hors oeuvre à l'ouest dont la partie supérieure, en pan de bois, est essentée d'ardoise et sommée d'une couverture à bulbe étiré avec charpente en sapin sauf le poinçon en chêne. Sur la façade occidentale, de part et d'autre du clocher, fenêtre à réseau néo-gothique surmontant une porte avec arc en accolade dont celle de gauche porte un millésime sur le linteau. Longue nef plafonnée à vaisseau unique, éclairée par des baies en arc segmentaire. Choeur plafonné à chevet plat ouvert vers une sacristie axiale à l'est et éclairé par trois baies à deux lancettes surmontées par un trilobe, deux au sud, une seule au nord en raison de la présence d'une ancienne sacristie à l'angle de la nef et du choeur. Sous la fenêtre sud du mur est de cette sacristie, évacuation d'un lavabo de sacristie. Sur le mur sud de la nef, un encadrement de baie gothique a été réutilisé pour former une niche abritant un petit groupe sculpté de la Vierge de Pitié. Autour de l'église, sauf au nord, s'étend le cimetière. Au sommet du pignon oriental de la nef est placée une croix en grès semblant être un remploi d'un élément de monument funéraire.

Protection et label

Référence aux objets conservés

IM67017014 ; IM67017015 ; IM67017057 ; IM67017032 ; IM67017059 ; IM67017016 ; IM67017053 ; IM67017054 ; IM67017080 ; IM67017011 ; IM67017028 ; IM67017034 ; IM67017043 ; IM67017058 ; IM67017030 ; IM67017033 ; IM67017055 ; IM67017056 ; IM67017063 ; IM67017020 ; IM67017029 ; IM67017009 ; IM67017045 ; IM67017046 ; IM67017047 ; IM67017072 ; IM67017012 ; IM67017024 ; IM67017013 ; IM67017026 ; IM67017035 ; IM67017044 ; IM67017048 ; IM67017088 ; IM67017022 ; IM67017038 ; IM67017081 ; IM67017042 ; IM67017006 ; IM67017019 ; IM67017027 ; IM67017021 ; IM67017037 ; IM67017040 ; IM67017062 ; IM67017007 ; IM67017010 ; IM67017017 ; IM67017018 ; IM67017023 ; IM67017025 ; IM67017036 ; IM67017061 ; IM67017008 ; IM67017031 ; IM67017049 ; IM67017039 ; IM67017041 ; IM67017060

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1999

Date de rédaction de la notice

2009

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Fritsch Emmanuel

Cadre de l'étude

Inventaire préliminaire

Typologie du dossier

Dossier avec sous-dossier

Adresse du dossier Inventaire

Région Alsace - Service de l'Inventaire du Patrimoine culturel Palais du Rhin - 2 Place de la République 67000 Strasbourg - 03.88.15.38.31