Fortification d'agglomération

Désignation

Dénomination de l'édifice

Fortification d'agglomération

Titre courant

Fortification d'agglomération

Localisation

Localisation

Grand Est ; Bas-Rhin (67) ; Pfaffenhoffen

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Alsace

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Bouxwiller

Références cadastrales

1960 01

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

14e siècle (?), 15e siècle (?), 4e quart 16e siècle, 17e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1596, 1603

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

Pfaffenhoffen, qui n'a jamais eu le statut de ville, était cependant fortifié au 15e siècle, peut-être même avant, car en 1315 il est qualifié d'"opidum" ce qui implique, en principe, une enceinte en pierre. A partir de 1468 cependant, Pfaffenhoffen n'est plus qualifié que de "Flecken", c'est à dire de bourg. Des portes sont citées à partir de 1486 et le mur avec chemin de ronde avant 1480, dans le "Fleckenbuch". En 1568, la communauté des bourgeois adressa une supplique, avec demande de subvention, au comte Philippe de Hanau-Lichtenberg pour la restauration de la fortification. La date 1596, qui se trouvait sur la porte de Bouxwiller, dite "Westertor", correspondait sans doute à des travaux de modernisation ou de reconstruction partielle de celle-ci. De nombreux travaux sont cités tout au long du 17e siècle. Dans l'angle nord-ouest de l'enceinte, rue du Rempart, subsiste une canonnière datée de 1603 avec le nom de Lorentz Bader (qui fut échevin en 1598, maire en 1609 et écoutête en 1613). Une description de 1702 rapporte que le mur est "flanqué de quelques petites tours", est épais de deux à quatre pieds et le fossé sec, large de cinq à six toises. Sur le plan cadastral de 1830 le périmètre du mur est presque intact et comporte les trois tours qui existent toujours ; à côté de l'emplacement des portes est et ouest (non matérialisées sur le plan) sont représentés des petits bâtiments publics (corps de garde ou octroi ?) ; le fossé est divisé en parcelles et déjà loti en de nombreux endroits. La porte de Niedermodern et la porte nord vers la passerelle de la Walk furent détruites au cours du premier quart du 19e siècle ; l'adjudication des matériaux des trois portes eut lieu en 1813 mais la porte de Bouxwiller, le "Westertor" ne fut détruite, selon les travaux historiques, qu'en 1848. D'après un dessin de 1840, par Camille Schoell, cette porte était quadrangulaire, traversée au rez-de-chaussée par un passage voûté, avait un étage et une flèche avec lucarne ; elle était percée d'une archère, de canonnières et portait, dans un cartouche, la date 1596.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Grès, calcaire, moellon, petit appareil, moyen appareil, enduit partiel

Commentaire descriptif de l'édifice

L'enceinte était de plan approximativement rectangulaire, légèrement cintré vers le nord ou le mur était à peu près parallèle au cours de la Moder. Le mur, côté est, subsiste sur plusieurs mètres de hauteur, derrière des maisons rue de la Gare et le long des deux côtés (est et sud) du jardin du presbytère protestant où se situe également la tour d'angle sud-est avec deux meurtrières et une canonnière pivotante. La tour sud-ouest et le mur sud, recouverts de lierre, se situent à l'arrière des maisons No 5 à 9, de la rue du Faubourg. L'alignement et une partie du mur ouest sont conservés, parallèlement à la rue du Rempart, ainsi que la tour nord-ouest. Les dépendances de la propriété, 7, rue du Cygne, sont adossées au mur et à la tour. Celle-ci comporte un soubassement en moyen appareil de grès et une canonnière portant le millésime 1603 et le nom de Lorentz Bader. Les trois tours sont demi-circulaires, ouvertes à la gorge, amputées de leur partie supérieure. Elles sont construites, comme les pans du mur d'enceinte subsistant, principalement en moellons de calcaire, avec grès pour certaines parties appareillées et pour les canonnières.

État de conservation (normalisé)

Mauvais état, vestiges

Protection

Intérêt de l'édifice

À étudier, à signaler

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2000

Date de rédaction de la notice

2002

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Parent Brigitte, Fritsch Emmanuel

Cadre de l'étude

Inventaire préliminaire

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Alsace - Service de l'Inventaire du Patrimoine culturel Palais du Rhin - 2 Place de la République 67000 Strasbourg - 03.88.15.38.31