Eglise paroissiale Saint-Pierre et Saint-Paul

Désignation

Dénomination de l'édifice

Église paroissiale

Vocable - pour les édifices cultuels

Saint-Pierre ; Saint-Paul

Titre courant

Eglise paroissiale Saint-Pierre et Saint-Paul

Localisation

Localisation

Grand Est ; Bas-Rhin (67) ; Pfaffenhoffen ; rue du Marché ; rue de l'Ours

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Alsace

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Bouxwiller

Adresse de l'édifice

Marché (rue du) ; Ours (rue de l')

Références cadastrales

1960 01

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

13e siècle, 15e siècle, 4e quart 19e siècle

Auteur de l'édifice

Hannig Heinrich (architecte)

Description historique

L'église est attestée en 1280. Elle fut fondée par l'abbaye de Wissembourg à une date indéterminée. Certains auteurs font remonter son origine au 8e siècle. Jusque vers le milieu du 16e siècle saint Pierre est mentionné seul. Lorsque la Réforme fut introduite, en 1545, l'église devint protestante ; le simultaneum fut imposé en 1685 et dura jusqu'à la construction de l'église protestante, en 1884-1885. L'église comportait alors une tour-choeur du 13e siècle (à cinq étages) , flanquée de chapelles de la même époque (d'inégale hauteur, l'une servant de sacristie pour les catholiques) et une nef, à trois vaisseaux plafonnés, du 15e siècle. L'un des plafonds portait le millésime 1478 (découvert lors de travaux, en 1732) , millésime correspondant à la date de construction de la nef ou des plafonds. En 1885 l'église fut démontée jusqu'au sol et reconstruite selon le projet de l'architecte Heinrich Hannig, avec les pierres et les colonnes de l'ancienne basilique. La nef fut surélevée de 1, 20 m, avec réutilisation des réseaux (restaurés ou refaits à l'identique ?) des oculi de l'ancienne église. La tour-choeur orientale fut remplacée par un choeur néo-gothique à pan coupés, surélevé de 1, 70 m, et par un clocher occidental, également néo-gothique. Les chapelles furent reconstruites avec remploi des nervures et des clés de voûte. Une sacristie fut accolée au nord. L'ossuaire du 13e siècle, sous la chapelle nord, fut découvert lors de travaux, en 1984 ; il contenait 30 m cubes d'ossements. L'ancien cimetière était peut-être fortifié (des caves, attestées avant 1500, s'adossaient à son mur, sans que l'on sache si c'était côté intérieur ou extérieur) ; il fut abandonné en 1563, mais fut remis en usage pour les catholiques, de 1685 à 1841. L'église a été restaurée en 1992 et ornée de quelques sculptures modernes.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Grès, moyen appareil, moellon, enduit partiel

Description de l'élévation intérieure

3 vaisseaux, sous-sol

Commentaire descriptif de l'édifice

Eglise orientée, en partie parementée de grès. Clocher-porche, hors-oeuvre, flanqué de tourelles d'escalier. Vaisseau central et bas-côtés, plafonnés ; grands arcades en arc brisé sur colonnes à deux tambours (anciennes) et sur colonnes appareillées ; oculi à réseaux de style gothique tardif. Arc triomphal et arcs latéraux vers les chapelles, en arc brisé (en plein cintre dans l'ancienne église, selon Kraus) ; choeur à voûte néo-gothique, chapelles avec croisée d'ogives partiellement anciennes et clés sculptées de feuilles de lierre (au nord) , d'une tête d'animal avec feuilles de chêne, au sud. Sacristie entièrement lambrissée avec placards et meubles de sacristie. Sous la chapelle nord, ossuaire enterré, voûté d'une croisée d'ogives avec clé ornée d'une étoile à huit rais ; socle d'un édifice antérieur, côté sud, et soubassement appareillé d'un autel, côté est, qui se situait dans la chapelle de la Vierge. Cet ossuaire, en partie inondé, est accessible par le sous-sol de la sacristie. Dans le mur de clôture moderne, remploi d'une baie gothique provenant de l'ancienne église, d'une baie romane (provenant d'un bâtiment détruit à la fin du 19e siècle, situé à l'est du choeur) et d'un vestige de sculpture. Dans l'enclos subsistent des fragments de colonnettes sans décor, provenant de fouilles.

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture

Description de l'iconographie

Clés de voûte sculptées de feuilles de lierre, de chêne, d'une tête d'animal et d'une étoile.

Commentaires d'usage régional

Tour porche,tour choeur,lambris,arcade en arc brisé,colonne,style néo-gothique

État de conservation (normalisé)

Bon état

Protection

Référence aux objets conservés

IM67012644, IM67014232, IM67014241, IM67014244, IM67014214, IM67014231, IM67014215, IM67014242, IM67014222, IM67014230, IM67014223, IM67014226, IM67014217, IM67014220, IM67014225, IM67014229, IM67014234, IM67014219, IM67014224, IM67014228, IM67014240, IM67014216, IM67014237, IM67014238, IM67014243, IM67014213, IM67014218, IM67014227, IM67014245, IM67014221, IM67014235, IM67014236, IM67014239, IM67014233

Intérêt de l'édifice

À étudier

Eléments remarquables dans l'édifice

Ossuaire

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2000

Date de rédaction de la notice

2002

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Parent Brigitte, Fritsch Emmanuel

Cadre de l'étude

Inventaire préliminaire

Typologie du dossier

Dossier avec sous-dossier

Adresse du dossier Inventaire

Région Alsace - Service de l'Inventaire du Patrimoine culturel Palais du Rhin - 2 Place de la République 67000 Strasbourg - 03.88.15.38.31