Ferme Jacob

Désignation

Dénomination de l'édifice

Ferme

Appelation d'usage

Ferme Jacob

Titre courant

Ferme Jacob

Localisation

Localisation

Grand Est ; Bas-Rhin (67) ; Buswiller ; 17 rue Principale

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Alsace

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Bouxwiller

Adresse de l'édifice

Principale (rue) 17

Références cadastrales

1998 02

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Partie constituante non étudiée

Grange ; cellier ; étable ; remise ; hangar agricole ; puits

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

4e quart 16e siècle ; 2e quart 18e siècle ; 1ère moitié 19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1599 ; 1836

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

Ancienne exploitation, dite ferme Jacob au moins depuis le 19e siècle. Les bâtiments sur cour n'ont été que très rapidement entrevus. Le logis remonte à 1599 (millésime gravé sur un poteau cornier) ; la balustrade du perron date du 18e siècle ; l'arrière du rez-de-chaussée a été restauré vers 1920 ; deux fanions en tôle, en épi de faîtage, étaient datés de 1607 ou 1609. D'après les relevés de Staatsmann, une loggia ornait aussi le pignon postérieur. Le bâtiment des étables remonte (selon les annotations des relevés de Staatsmann) à 1731. Il portait au début du siècle, à l'arrière, des motifs peints réalisés en 1814 (Staatsmann) ; le rez-de-chaussée a été refait en 1923 (millésime sur une porte). Le corps de passage a été érigé en 1804 (Staatsmann). La grange a été (partiellement ?) reconstruite en 1836 pour Iohannes Jacob et Anna Rueff (inscription sur une traverse du pan de bois et sur la porte du cellier). Dans le hangar accolé au logis, figurant déjà sur le plan cadastral de 1831, se trouvait un pressoir à raisins daté de 1595 et un pressoir à pommes (Staatsmann). Le pignon du logis a été restauré à l'identique par une équipe de bénévoles. Le puits, devant le logis et la buanderie-distillerie, est couvert. La ferme est actuellement plus ou moins à l'abandon.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Grès ; moellon ; enduit ; moyen appareil ; bois ; pan de bois

Description de l'élévation intérieure

Sous-sol ; rez-de-chaussée surélevé ; 1 étage carré

Commentaire descriptif de l'édifice

Grande exploitation à cour fermée. Le logis, en retrait sur la rue, est entièrement en pan de bois (sauf partie postérieure restaurée) sur soubassement en maçonnerie crépie et en moyen appareil ; l'étage est en léger encorbellement sur trois côtés, sur solivages tri-directionnels ; le pan de bois est caractérisé par des poteaux avec guettes, goussets et liens pleins en chevrons ; le pignon sur rue, en encorbellement, comporte une loggia dont le garde-corps est formé de losanges et de chaises curules ; la demi-croupe est conservée ; la salle d'angle de l'étage est ajourée par deux fenêtres à chambranle saillant sculpté (le potelet d'une des fenêtres est orné de motifs géométriques en relief méplat) ; le perron en grès, à rampes opposées, comporte une balustrade et quatre poteaux sculptés ; la porte d'entrée conserve ses battants superposés et la grande salle son alcôve (non vue) ; le four à pain hors-oeuvre est à l'arrière de la cuisine. Dans le prolongement du logis se situe le hangar ayant abrité les pressoirs à vin et à cidre. Le fond de la cour est occupé par la grange en pan de bois soigné avec cellier à une extrémité ; la porte en plein cintre est précédée par une descente d'escalier protégée par un toit à croupe sur poteaux formant porche. En retour à l'autre extrémité du bâtiment se situent une remise ouverte et le long bâtiment des étables, à pignon sur rue ; le rez-de-chaussée est refait en brique ; il abritait au début du siècle, de gauche à droite les chevaux avec une aire à fourrage et les clapiers, les vaches avec deuxième aire à fourrage et la porcherie ; à l'étage, en pan de bois, un pigeonnier et les chambres et greniers, desservis par une coursière en encorbellement avec balustrade partiellement conservée. Le corps de passage, à gouttereau sur rue, comporte un espace ouvert en pan de bois avec porte piétonne surmontée d'une balustrade et porte charretière surmontée de losanges et un espace fermé en maçonnerie et en pan de bois avec distillerie et buanderie au rez-de-chaussée. Le logis est précédé, côté rue, par un petit jardinet.

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture

Description de l'iconographie

Motif géométrique

Commentaires d'usage régional

Cour fermée,fenêtre à chambranle saillant sculpté,loggia,alcôve,poteau avec guettes en chevron,lien plein,porte en plein-cintre,lien plein,passage d'entrée,coursière,encorbellement,chaise curule,perron à rampes opposées

État de conservation (normalisé)

Restauré

Protection et label

Date et niveau de protection de l'édifice

1981/12/22 : inscrit MH

Précision sur la protection de l'édifice

Toitures et façades des différents bâtiments de la ferme

Intérêt de l'édifice

À signaler ; à étudier

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2000

Date de rédaction de la notice

2001

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Parent Brigitte ; Fritsch Emmanuel

Cadre de l'étude

Inventaire préliminaire

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Alsace - Service de l'Inventaire du Patrimoine culturel Palais du Rhin - 2 Place de la République 67000 Strasbourg - 03.88.15.38.31