Maison d'écoutète puis de receveur ecclésiastique

Désignation

Dénomination de l'édifice

Maison

Titre courant

Maison d'écoutète puis de receveur ecclésiastique

Localisation

Localisation

Alsace ; Bas-Rhin (67) ; Bouxwiller ; 18 rue du Canal

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Bouxwiller

Adresse de l'édifice

Canal (rue du) 18

Références cadastrales

1988 02

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

4e quart 16e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1598

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

Date de construction inconnue, antérieure à 1581, car à cette date la maison, propriété de l'ancien écoutète Roehrich, fut acquise par les conseillers du gouvernement comtal, afin d'en faire la demeure du receveur ecclésiastique. Elle fut remaniée en 1584. Le corps de passage est daté de 1598 sur la porte cochère. Une partie des élévations a sans doute été remaniée au 18e siècle. La maison a servi un temps comme deuxième presbytère. Au 19e siècle, à l'époque de la vue de Weysser (1873) , la maison était entièrement crépie. Au 20e siècle elle a abrité une boulangerie. La vitrine date sans doute de cette époque. La destruction (début 2001) de la maison accolée, 1, rue de l'Eglise, a permis de voir le mur-pignon arrière entièrement en maçonnerie avec chaînes d'angles (comportant deux pierres à bossage médiéval) et deux corbeaux de latrines.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Grès, moellon, enduit, bois, pan de bois

Description de l'élévation intérieure

Rez-de-chaussée, 2 étages carrés

Commentaire descriptif de l'édifice

Maison à pignon sur la rue du Canal et gouttereau sur la rue de l'Eglise, avec imposant oriel sur l'angle, de plan polygonal. Toit à grande demi-croupe. Rez-de-chaussée en grès avec chaînes, porte d'entrée avec moulurations entrecroisées, porte de cave haute, en plein cintre, murée et vitrines modernes. Les étages sont en pan de bois, tous deux en léger encorbellement (sur les deux rues) , avec figures décoratives. Les étages de l'oriel, également en pan de bois, reposent sur une colonne hexagonale adossée portant un cul de lampe sculpté de motifs de ferronnerie. Les allèges sont ornées de différents motifs (chaises curules à écots, liens pleins et liens échancrés, croix-de-Saint-André). Les fenêtres sont pourvues de chambranles saillants sculptés, chambranles caractérisant également les fenêtres situées de part et d'autre de l'oriel, éclairant la grande salle d'angle de chaque étage. Le mur-pignon ouest, récemment dégagé par la destruction de la maison 1, rue de l'Eglise, conserve deux grands corbeaux en grès ayant porté les latrines. L'escalier dans-oeuvre, de plan circulaire, est en vis, à noyau en bois, cerné par une balustrade à balustres tournés, au niveau du palier.

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture

Commentaires d'usage régional

Lien plein,encorbellement sous pignon,encorbellement sur gouttereau,oriel,chaise curule,fenêtre à chambranle saillant sculpté,escalier en vis à noyau,lien plein,croix-de-saint-André,mouluration entrecroisée,arc en plein-cintre,cave haute,colonne,grande demi-croupe

Protection

Date et niveau de protection de l'édifice

1930/10/16 : inscrit MH

Intérêt de l'édifice

À signaler

Eléments remarquables dans l'édifice

Oriel ; porte ; fenêtre

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2000

Date de rédaction de la notice

2001

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Parent Brigitte, Brunel Pierre

Cadre de l'étude

Inventaire préliminaire

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Alsace - Service de l'Inventaire du Patrimoine culturel Palais du Rhin - 2 Place de la République 67000 Strasbourg - 03.88.15.38.31