Silo à céréales Seegmuller

Désignation

Dénomination de l'édifice

Silo

Précision sur la dénomination de l'édifice - hors lexique

Silo à céréales

Appelation d'usage

Silo Seegmuller

Titre courant

Silo à céréales Seegmuller

Localisation

Localisation

Grand Est ; Bas-Rhin (67) ; Strasbourg ; rue du Bassin d'Austerlitz

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Alsace

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Strasbourg

Adresse de l'édifice

Bassin d'Austerlitz (rue du)

Références cadastrales

2005 DK 154

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Nom du cours d'eau traversant ou bordant l'édifice

Canal de Jonction (le)

Partie constituante non étudiée

Quai

Nom de l'édifice

Port de la Porte des Bouchers, puis port d'Austerlitz

Références de l'édifice de conservation

IA67007852

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

2e quart 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1933 ; 1934

Commentaires concernant la datation

Daté par source ; porte la date

Description historique

Le 18 septembre 1928, un incendie ravage une partie des bâtiments du terre-plein nord du Port d'Austerlitz formant presqu'île. La reconstruction est menée par le Port Autonome de Strasbourg, propriétaire des terrains et des installations, qui fait appel à l'architecte Gustave Umbdenstock (1866 - 1940). Le silo est édifié entre avril 1933 et octobre 1934, comme l'atteste la date portée sur l'élévation antérieure, par l'Entreprise de Génie Civil et Travaux Publics de Lens (62). Il est loué à l'Armement Seegmuller qui y fait réaliser, à ses frais, les installations de manutention mécanique et de nettoyage. Le titulaire du marché est une entreprise allemande, la société MIAG (Mühlenwerke und Industrie AG) de Braunschweig. Le cheminement du grain dans le silo se fait au moyen de conduites et de systèmes élévateurs : le grain qui arrive par bateau est transbordé à l'aide d'une grue à benne preneuse dans une trémie placée à l'extérieur du bâtiment, sur l'élévation méridionale, à hauteur du 2e étage. Il est alors pesé puis dirigé au sous-sol dans la fosse des élévateurs à godets. Le grain peut aussi arriver par wagons que l'on vide par le fond dans une fosse située à l'extérieur et munie d'une vis sans fin. De là il est acheminé jusqu'à la fosse des élévateurs au moyen d'un convoyeur à bande installé au sous-sol. L'ensemble des céréales dirigé vers le sous sol est ensuite acheminé jusqu'au sommet de l'édifice par les deux élévateurs à godets, d'où il est réparti dans les divers cellules et greniers à l'aide d'un répartiteur circulaire et d'un important système de tuyaux. Le grain stocké est ensuite récupéré dans la salle d'ensachage au rez-de-chaussée pour être mis en sacs, ou versé en vrac dans des containers (wagon, camion) au moyen d'une conduite externe. L'entreprise Seegmuller exploite l'entrepôt jusqu'à sa liquidation judiciaire en septembre 2000. Depuis lors, le bâtiment est désaffecté et en attente d'un projet de réaffectation. Le silo est équipé d'une chaîne complète de nettoyage du grain installée en 1934 par la société MIAG et toujours en place. Elle se compose d'un nettoyeur-aspirateur (étudié IM67017356) , de deux trieurs à grand débit (étudié IM67017357) , de deux trieurs de reprise (étudié IM67017358) , d'un cylindre-diviseur à grand débit (étudié IM67017359) et de deux brosses à grains (étudié IM67017360).

Description

Matériaux du gros-œuvre

Béton ; brique ; béton armé ; pan de béton armé

Matériaux de la couverture

Béton en couverture

Description de l'élévation intérieure

10 étages carrés

Typologie de couverture

Terrasse

Commentaire descriptif de l'édifice

Le silo Seegmuller est un édifice de plan carré de 22, 50 m de côté et d'une hauteur de 47 m. Il est couvert d'un toit terrasse en béton armé. Il comporte 10 étages carrés dont les deux derniers sont disposés en retrait successif formant gradin. Ils disposent chacun d'une terrasse périphérique et portent la raison sociale de l'entreprise : " ARMEMENT SEEGMULLER ". Ce bâtiment associe deux types de stockage du grain. Le noyau se compose ainsi de 24 cellules verticales accolées, hautes de 24, 5 m qui reposent sur 12 piliers octogonaux en béton armé. Ce noyau central est entouré de greniers répartis sur 7 étages. Ils sont compartimentés au moyen de cloisons en bois amovibles. La contenance totale de l'édifice est de 5000 tonnes. La chaîne de nettoyage du grain se déploie sur les 8 étages de la travée médiane, dans la partie est du silo. Les quatre façades sont identiques, formées chacune de 5 travées. Elles laissent apparente la trame structurelle en béton armé rehaussée de peinture blanche. Les vides de la structure sont traités au moyen d'un remplissage en briques rouges. Les trois travées médianes sont délimitées par les lignes verticales des piliers en béton armé qui filent du rez-de-chaussée à l'acrotère. Les bandeaux n'apparaissent qu'au droit des baies. Les travées d'angle sont rythmées par des lignes horizontales correspondant aux nez de planchers apparents tandis que les poteaux d'angles verticaux s'effacent derrière un parement en briques rouges. L'édifice est bordé, sur ses 4 faces, d'un quai de chargement.

État de conservation (normalisé)

Désaffecté

Protection et label

Référence aux objets conservés

IM67017858 ; IM67017857 ; IM67017859 ; IM67017860 ; IM67017856 ; IM67017855

Intérêt de l'édifice

À signaler

Eléments remarquables dans l'édifice

Machine de production (étudiée dans la base Palissy)

Observations concernant la protection de l'édifice

Ce silo à céréales forme, avec les deux autres édifices du môle Seegmuller, les grues à portiques, le bassin et les quais qui bordent le site, un remarquable ensemble d'installations portuaires. Il est représentatif de la façon de concevoir et d'agencer les silos à grains dans les années 1930. Il est également porteur d'un pan de l'histoire économique de la ville de Strabourg et participe de l'identité du lieu.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété d'un établissement public

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2005

Date de rédaction de la notice

2006

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Schwarz Frank

Cadre de l'étude

opération d'urgence

Typologie du dossier

Sous-dossier

Adresse du dossier Inventaire

Région Alsace - Service de l'Inventaire du Patrimoine culturel Palais du Rhin - 2 Place de la République 67000 Strasbourg - 03.88.15.38.31