POP

Plateforme ouverte du patrimoine

Église paroissiale Saint-Brice, Sainte-Catherine

Désignation

Dénomination de l'édifice

Église paroissiale

Vocable - pour les édifices cultuels

Saint-Brice ; Sainte-Catherine

Titre courant

Église paroissiale Saint-Brice, Sainte-Catherine

Localisation

Localisation

Occitanie ; 65 ; Guchen

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Arreau

Références cadastrales

1831 B1 288 ; 1987 B2 351

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

16e siècle ; 2e quart 17e siècle ; 4e quart 17e siècle ; 1er quart 18e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1599 ; 1649 ; 1650 ; 1698 ; 1700

Commentaires concernant la datation

Daté par travaux historiques ; daté par source ; porte la date

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Attribution par source ; attribution par travaux historiques

Description historique

Les fondations de l'ancienne église romane ont été découvertes en 1922 aux abords de l'église actuelle. Les parties les plus anciennes de l'église actuelle semblent remonter aux 15e et 16e siècles. Sacristie construite en 1599 par Bertrand Labarthe, maître-maçon de Sarrancolin. Un an plus tard, l'intérieur est décoré de peintures murales par Ramond Sabatier. Il en reste quelques éléments dans le choeur et sur le mur ouest. En 1649 la construction d'un bas-côté nord est confiée à Bertrand et Jean Labarthe. Pierre Sarniguet, maître-maçon de Sarrancolin, est chargé de construire le clocher-porche en 1698 et le bas-côté sud en 1700.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Schiste ; calcaire ; granite ; moellon ; enduit partiel

Matériaux de la couverture

Ardoise

Typologie de plan

Plan allongé

Description de l'élévation intérieure

3 vaisseaux

Typologie du couvrement

Lambris de couvrement ; voûte en berceau plein-cintre

Typologie de couverture

Toit à longs pans ; pignon couvert ; croupe polygonale ; appentis ; toit à l'impériale

Commentaire descriptif de l'édifice

Vaste église à trois vaisseaux, chevet polygonal et clocher-porche. La nef est couverte d'un lambris, les vaisseaux latéraux sont voûtés en berceau plein-cintre. Toit à l'impériale sur le clocher.

Technique du décor des immeubles par nature

Peinture (étudiée dans la base Palissy)

Commentaires d'usage régional

Clocher-porche

Protection et label

Date et niveau de protection de l'édifice

1989/03/06 : inscrit MH

Précision sur la protection de l'édifice

Église, y compris les peintures murales (cad.1987 B2 351) : inscription par arrêté du 6 mars 1989

Référence aux objets conservés

IM65001008 ; IM65000988 ; IM65000987 ; IM65000993 ; IM65000994 ; IM65000999 ; IM65001005 ; IM65001010 ; IM65001016 ; IM65000998 ; IM65001002 ; IM65001011 ; IM65001003 ; IM65000997 ; IM65001009 ; IM65000986 ; IM65000990 ; IM65001006 ; IM65001015 ; IM65000839 ; IM65000989 ; IM65000995 ; IM65000992 ; IM65001001 ; IM65001004 ; IM65001012 ; IM65000996 ; IM65000985 ; IM65001007 ; IM65001013 ; IM65001014 ; IM65000834 ; IM65000991 ; IM65000864 ; IM65001000 ; IM65001017 ; IM65001018 ; IM65001161

Intérêt de l'édifice

À signaler

Eléments remarquables dans l'édifice

Clocher

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1995

Date de rédaction de la notice

1995

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Corbel Pierre-Yves

Cadre de l'étude

Typologie du dossier

Dossier individuel

Accès Mémoire

AOI ; architecture religieuse

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional Occitanie - Direction de la Culture et du Patrimoine - Service Connaissance et Inventaire des Patrimoines 22, bd Maréchal Juin 31406 Toulouse cedex 9 - Espace Capdeville, 417 Rue Samuel Morse, 34000 Montpellier - 05.61.39.62.47

1/4