Prieuré de chanoines de Prémontré, actuellement église paroissiale Notre-Dame

Désignation

Dénomination de l'édifice

Prieuré

Genre du destinataire

De chanoines de Prémontré

Vocable - pour les édifices cultuels

Notre-Dame

Destination actuelle de l'édifice

Église paroissiale

Titre courant

Prieuré de chanoines de Prémontré, actuellement église paroissiale Notre-Dame

Localisation

Localisation

Nouvelle-Aquitaine ; Pyrénées-Atlantiques (64) ; Sarrance

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Accous

Références cadastrales

1837 A4 581, 582 ; 1989 A1 21, 22

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Partie constituante non étudiée

Cloître

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

11e siècle ; 12e siècle ; 1er quart 17e siècle ; 4e quart 17e siècle ; 2e moitié 19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1609 ; 1692

Commentaires concernant la datation

Daté par source ; porte la date

PV004445

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Signature

Description historique

Très important sanctuaire du Moyen Age sur la route de Compostelle. Dans un premier temps, construction d'une petite église au 11e siècle ou au 12e siècle, dans un lieu reculé. Seule subsiste l'abside. Le premier document mentionnant le nom de Notre-Dame de Sarrance est le testament de Gaston X, comte de Foix, daté de 1343. Ainsi la dévotion à Notre-Dame de Sarrance est établie à cette date, mais les Prémontrés n'y ont pas encore fixé leur résidence, puisque Gaston X nomme un prêtre séculier à Sarrance afin d'acquitter les messes. Un acte du 21-09-1345 mentionne l'acceptation par les prémontrés d'un legs fait par Gaston X. L'établissement des prémontrés à Sarrance date de cette époque. S'en suit la fondation d'un hôpital, pas avant 1364 toutefois. En 1569, l'église et le cloître attenant sont ravagés dans un incendie. L'hôpital devient une auberge. Au début du 17e siècle, en 1609, a lieu une importante restauration de l'ensemble, hormis l'hôpital. Au sud-est, sous le pignon, date portée : 1692. Dévastation des constructions à la Révolution où le monastère est vendu comme bien national. Restaurations durant la 2e moitié du 19e siècle : couverture, clocher, voûte, porche, cloître. Mise à jour dans l'angle sud-ouest du cloître de vestiges d'une construction pouvant remonter à l'établissement des prémontrés. Vitraux exécutés par Antoine Lusson à partir de 1863, ainsi que Henri Feur après 1875. Peintures de Bertrand Bernard en 1866. L'ancien cimetière attenant a disparu postérieurement à 1874. Les constructions actuelles ne remontent donc pas -hormis l'abside romane- au-delà du 17e siècle. Actuellement église paroissiale Notre-Dame.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire ; moellon ; essentage d'ardoise ; enduit partiel

Matériaux de la couverture

Ardoise

Typologie de plan

Plan allongé

Description de l'élévation intérieure

3 vaisseaux

Typologie du couvrement

Fausse voûte d'ogives ; cul-de-four

Typologie de couverture

Dôme polygonal ; toit polygonal ; toit à longs pans ; pignon couvert ; croupe ; croupe ronde

Technique du décor des immeubles par nature

Peinture ; vitrail

État de conservation (normalisé)

Restauré

Protection et label

Date et niveau de protection de l'édifice

1941/12/22 : inscrit MH

Intérêt de l'édifice

À signaler

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété publique

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1997

Date de rédaction de la notice

1997

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Pécheux Barbara

Cadre de l'étude

Inventaire topographique (enquête partielle)

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Nouvelle-Aquitaine - Service du Patrimoine et de l’Inventaire, site de Bordeaux - 5, place Jean-Jaurès 33000 Bordeaux - 05 57 57 72 37