église paroissiale Saint-Pierre

Désignation

Dénomination

Église paroissiale

Vocable

Saint-Pierre

Titre courant

Église paroissiale Saint-Pierre

Localisation

Localisation

Aquitaine 64 Armendarits

Aire d'étude

Iholdy

Canton

Iholdy

Référence cadastrale

1832 E2 447, 1969 E2 302, 303

Milieu d'implantation

En village

Parties non étud

Cimetière

Historique

Datation des campagnes principales de construction

17e siècle, 18e siècle

Datation des campagnes secondaires de construction

19e siècle, 20e siècle

Auteurs de l'oeuvre

maître d'oeuvre inconnu

Commentaire historique

L'église d'Armendarits, de fondation vraisemblablement médiévale, ne conserve aucune trace de son aspect originel. Elle a été agrandie et a reçu son décor intérieur aux 17e et 18e siècles. En 1858, Picamilh l'évoque comme une église "moderne". Le clocher-porche est en effet construit au 19e siècle, tandis que le bâtiment dans son ensemble est rénové. L'église est restaurée et entretenue tout au long du 20e siècle. L'église était auparavant dédiée à l'Assomption de la Sainte Vierge.

Description

Matériau du gros-oeuvre et mise en oeuvre

Calcaire, grès, appareil mixte, moellon, moyen appareil, enduit

Matériau de la couverture

Tuile creuse, ardoise

Parti de plan

Plan allongé

Vaisseau et étage

1 vaisseau

Type et nature du couvrement

Lambris de couvrement

Type de la couverture

Toit à longs pans, pignon couvert, croupe polygonale, flèche polygonale

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier intérieur : escalier droit, en charpente

Commentaire description

L'église, de plan allongé à vaisseau unique, est construite en moellons et moyen appareil de grès et de calcaire. La quasi totalité des murs est recouverte d'enduit, excepté la partie inférieure des murs. À l'ouest, un porche ouvert de baies en plein-cintre protège la porte d'entrée dans l'édifice. Le porche est surmonté d'un clocher de plan carré, percé de baies jumelées en plein-cintre et couvert d'une flèche octogonale d'ardoise sur égout retroussé cantonnée de clochetons. La nef comporte quatre travées et est dotée de deux étages de tribunes de bois le long des murs ouest, nord et sud. On y accède par un escalier intérieur droit, en charpente. Elle est éclairée par des fenêtres en plein-cintre. La nef a reçu un lambris de couvrement imitant une voûte en berceau plein-cintre. Elle est couverte d'un toit à longs pans et pignon, se terminant par une croupe à l'est. L'abside, à trois pans, est dotée d'un lambris de couvrement imitant une voûte d'arêtes. Surélevée, elle surmonte une sacristie semi-enterrée.

Etat de conservation

Restauré

Statut juridique

Statut de la propriété

Propriété de la commune

Références documentaires

Date d'enquête

2000

Crédits

© Inventaire général, © Conseil général des Pyrénées-Atlantiques

Date de rédaction de la notice

2000

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Maisonnave Jean-Philippe, Padrino Hervé, Labat Nelly

Cadre de l'étude

Enquête thématique régionale : églises des Pyrénées-Atlantiques 1800-1940, inventaire topographique

Dossier

Dossier individuel

Dossier adresse

Conseil régional d'Aquitaine - Service chargé de l'inventaire 54, rue Magendie 33077 Bordeaux Cedex - 05.57.95.02.02