Maison Etxeparea

Désignation

Dénomination de l'édifice

Maison

Appelation d'usage

Maison Etxeparea

Titre courant

Maison Etxeparea

Localisation

Localisation

Nouvelle-Aquitaine ; Pyrénées-Atlantiques (64) ; Ibarrolle

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Iholdy

Canton

Iholdy

Références cadastrales

1832 C1 12 ; 1988 C1 310

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Partie constituante non étudiée

Remise agricole ; four à pain

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

2e quart 17e siècle

Siècle de campagne secondaire de consctruction

20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1630

Commentaires concernant la datation

Porte la date

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

Etxeparea est citée en 1350 ("casamayor") et en 1412 ("la salle de casemayor") dans la liste des feux du royaume de Navarre en tant que maison noble. Des membres de la famille d'Etxeparea furent au 17e siècle fermiers des commanderies d'Ospitalea à Irissarry et d'Apat-Ospitale à Saint-Jean le Vieux. La maison Etxeparea a été probablement modifiée dans le 2e quart du 17e siècle, comme l'atteste la date 1630, accompagnée des armoiries de la famille Etxeparea, portée sur la clé de l'arc de la porte charretière. Selon Mrs Duvert et Bachoc, vers 1630, Bernard d'Etxeparea aurait agrandi la maison à l'est en construisant l'élévation antérieure actuelle, et aurait empierré les façades de bois. La restauration définitive du bâtiment a été entreprise en 1930 par le colonel Morbieu et s'est achevée à la fin du 20e siècle par son fils.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire ; moellon ; moyen appareil ; pan de bois ; enduit partiel

Matériaux de la couverture

Tuile creuse

Description de l'élévation intérieure

1 étage carré

Typologie de couverture

Toit à longs pans ; pignon couvert ; demi-croupe

Commentaire descriptif de l'édifice

Cette maison de plan triparti est construite en pierres de taille de moyen appareil de calcaire en partie inférieure des murs et en moellons de calcaire. À l'étage, un pan de bois recouvert d'enduit vient se placer en encorbellement sur l'élévation antérieure. En élévation latérale droite se trouve aussi un étage en pan de bois. À l'intérieur, la maison est structurée par une ossature de bois. L'ezkaratz se trouve au centre de la maison et permet la communication avec les autres pièces (cuisines, chambres, ancienne étable) du rez-de-chaussée. Le bâtiment est couvert d'un toit à longs pans et pignon couvert, de tuiles creuses ; l'élévation postérieure a reçu une demi-croupe dite "queue de milan". Le pan de bois en élévation antérieure est percé de 2 à croisées et de petites fenêtres en arc brisé. Toujours en élévation antérieure, le rez-de-chaussée comprend une fenêtre à meneau à encadrement de calcaire avec un appui mouluré et une croisée en bois à encadrement de calcaire. Les sablières et les aisseliers sont sculptés.

Commentaires d'usage régional

Maison tripartite,ezkaratz au centre,ancienne étable à l'arrière,ancien fenil sous le comble

État de conservation (normalisé)

Restauré

Protection et label

Date et niveau de protection de l'édifice

1966/05/09 : inscrit MH partiellement

Précision sur la protection de l'édifice

Facades et toitures : inscription par arrêté du 9 mai 1966

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2000

Date de rédaction de la notice

2000

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Labat Nelly ; Iñarra Emmanuel

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Nouvelle-Aquitaine - Service du Patrimoine et de l’Inventaire, site de Bordeaux - 5, place Jean-Jaurès 33000 Bordeaux - 05 57 57 72 37

1/10