Ferme Senimenea ou Donaikia

Désignation

Dénomination de l'édifice

Ferme

Appelation d'usage

Ferme Donaikia, puis Senimenea

Titre courant

Ferme Senimenea ou Donaikia

Localisation

Localisation

Aquitaine 64 Saint-Just-Ibarre

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Iholdy

Canton

Iholdy

Lieu-dit

Saint-Jaime

Références cadastrales

1832 D1 24, 1988 D1 552

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

Isolé

Partie constituante non étudiée

Étable, remise agricole, chapelle

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

4e quart 16e siècle

Siècle de campagne secondaire de consctruction

19e siècle, 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1585

Commentaires concernant la datation

Porte la date

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

Donaikia est citée en 1365 ("lostau de sent jagme") et 1412 ("lostau de s. yacuve") dans la liste des feux du royaume de Navarre, en tant que maison noble, la famille de Saint-Jaime étant citée dès 1378-1380 (E. Goyheneche). Cette maison est aujourd'hui appelée Senimenea, tandis que la maison voisine est appelée Donaikia. En effet, en 1761, Jean-Pierre de Saint Jayme, notaire royal, quitta l'ancienne maison Donaikia pour construire à proximité une nouvelle maison Donaikia. La famille Saint Jayme habitant désormais dans la nouvelle maison, les métayers et domestiques de celle-ci séjournaient dans Senimenea. Donaikia, Senimenea et Saint Jayme sont des déformations et contractions en langue basque du nom "Saint Jacques". Senimenea, ferme à ossature de bois, remonterait, selon Duvert et Bachoc, au 16e siècle, comme le confirment la date 1585 et les accolades gravées sur la sablière du pan de bois, ainsi que le décor des poutres qui soutiennent le pan de bois (croix et encoches). Le bâtiment est par la suite restauré et agrandi en élévation postérieure, aux 19e et 20e siècles. Au 19e siècle, des bâtiments agricoles sont édifiés à proximité.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire, grès, appareil mixte, moellon, pan de bois, brique

Matériaux de la couverture

Tuile creuse

Description de l'élévation intérieure

1 étage carré

Typologie de couverture

Toit à longs pans, pignon couvert

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier intérieur : escalier droit, en charpente

Commentaire descriptif de l'édifice

Cette ferme à ossature de bois est construite en moellons de calcaire et de grès pour les murs extérieurs. Senimenia est couverte d'un toit à longs pans et pignon couvert, de tuiles creuses. Le mur gouttereau gauche, en saillie, repose sur un corbeau à trois copeaux. En élévation antérieure, la travée centrale de l'étage comporte un pan de bois en encorbellement à remplissage de briques en arêtes de poisson, percé sous le comble de boulins triangulaires. Les encadrements des ouvertures sont en bois et en calcaire. À l'intérieur, des cloisons de torchis, portées par une ossature de bois, séparent les pièces. Dans l'ezkaratz, un escalier droit en charpente permet d'accéder aux pièces de l'étage. La ferme comporte deux cuisines, l'une en rez-de-chaussée, la seconde au-dessus, à l'étage. L'accès au fenil s'effectue par une pente située en élévation latérale droite.

Commentaires d'usage régional

Maison tripartite,ezkaratz au centre,étable à l'arrière,fenil sous le comble

État de conservation (normalisé)

Restauré

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2000

Date de rédaction de la notice

2000

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Labat Nelly, Iñarra Emmanuel

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional d'Aquitaine - Service chargé de l'inventaire 54, rue Magendie 33077 Bordeaux Cedex - 05.57.95.02.02