Maison forte, puis maison de maître, actuellement Maison Dona Maria

Désignation

Dénomination de l'édifice

Maison forte

Genre du destinataire

De maître

Appelation d'usage

Maison Dona Maria

Destination actuelle de l'édifice

Maison

Titre courant

Maison forte, puis maison de maître, actuellement Maison Dona Maria

Localisation

Localisation

Aquitaine 64 Larceveau-Arros-Cibits

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Iholdy

Canton

Iholdy

Lieu-dit

Dona Maria

Références cadastrales

1832 E2 172, 173, 1936 E2 559

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

Isolé

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

14e siècle (?)

Siècle de campagne secondaire de consctruction

18e siècle, 19e siècle, 20e siècle

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

La construction de Dona Maria est à placer entre le 13e siècle et le 15e siècle. Dona Maria est citée dans la liste des feux de 1365 sous le nom de "lostau de santa maria" en tant que maison noble. Dans un acte de 1167 concernant une chapelle "Saint-Marie de Bulunza", apparaît le nom de Brasc de Santa-Maria. L'emplacement de cette chapelle, détruite, est signalé sur le cadastre de 1832. Elle était située près de la maison forte. En 1376, Pero Sanz de Leizarazu est seigneur du "palacio" de Santa-Maria. La maison forte est restaurée au 18e siècle, afin d'être transformée en maison de maître. De hautes fenêtres sont percées à l'étage. L'extension vers l'est, à gauche de l'édifice médiéval, est mentionnée sur le cadastre de 1832. L'agrandissement pourrait donc avoir eu lieu au 18e siècle. À cette occasion, la maison forte aurait été restaurée au goût de l'époque. Une deuxième restauration a lieu au 19e siècle et un petit appentis est construit en élévation ouest. Des ouvertures sont reprises, notamment la porte charretière nord à linteau de bois de la maison forte. La maison des métayers et domestiques de Dona Maria possède sur la clé de la porte d'entrée une inscription "FAIT L'AN 1762" accompagnée d'un décor de croix et de 4 rosaces. Cette maison, qui possède notamment une fenêtre à meneau, a été rénovée au début du 21e siècle.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire, moellon, moyen appareil, enduit partiel

Matériaux de la couverture

Tuile creuse

Description de l'élévation intérieure

1 étage carré

Typologie de couverture

Toit à longs pans, pignon couvert, croupe, appentis

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier de distribution extérieur : escalier droit, en charpente

Commentaire descriptif de l'édifice

Actuellement, la construction est constituée de deux parties. L'édifice originel est situé au nord-ouest. De l'extérieur, ne sont visibles que ses deux épais murs perpendiculaires nord et ouest. Le mur est n'est visible que depuis l'intérieur, un second bâtiment s'étant adossé au premier, côté nord-est. Le mur sud est détruit, remplacé par un mur moins épais. Trois meurtrières à ébrasement intérieur sont percées dans le mur ouest, au niveau du rez-de-chaussée. La construction se compose d'une partie recouverte d'un toit à longs pans, avec croupe à l'avant et pignon couvert à l'arrière (maison forte) et d'une partie adossée surmontée d'un appentis (agrandissement postérieur). L'ensemble est recouvert de tuiles creuses. Bien que les deux parties possèdent un étage carré et un comble, la maison forte est plus élevée. L'agrandissement se remarque aisément, par le chaînage d'angle visible sous l'enduit très fin, par la différence d'appareil également : moyen appareil de calcaire pour la maison forte, moellons de calcaire pour la partie rajoutée. A proximité, l'ancienne maison des métayers est surmontée d'un toit à longs pans et pignon couvert de tuiles creuses, de même que l'appentis latéral. La porte d'entrée est cintrée. L'étable occupait la partie droite de l'édifice.

État de conservation (normalisé)

Mauvais état

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2000

Date de rédaction de la notice

2000

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Pécheux Barbara, Iñarra Emmanuel

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional d'Aquitaine - Service chargé de l'inventaire 54, rue Magendie 33077 Bordeaux Cedex - 05.57.95.02.02