manoir Jauregia, actuellement ferme

Désignation

Dénomination

manoir

Appellation et titre

manoir Jauregia

Destinations successives et actuelle

ferme

Titre courant

manoir Jauregia, actuellement ferme

Localisation

Localisation

Aquitaine 64 Armendarits

Aire d'étude

Iholdy

Canton

Iholdy

Lieu-dit

Jauregia

Référence cadastrale

1832 B1 189, 1969 B1 368

Milieu d'implantation

isolé

Parties non étud

écurie, grange, étable

Historique

Datation des campagnes principales de construction

17e siècle

Datation des campagnes secondaires de construction

18e siècle, 19e siècle, 20e siècle

Auteurs de l'oeuvre

maître d'oeuvre inconnu

Commentaire historique

La maison noble est de fondation médiévale. Le nom de la famille d'Armendarits apparaît dès le 12e siècle. L'édifice est mentionné en 1256 ("domus de armendaridz") , en 1366 ("lassale") et en 1385 ("palacio"). En 1585, il passe par mariage à la famille de Montréal. La seigneurie est érigée en baronnie en 1634. Il ne reste plus rien de la maison noble originelle. La construction actuelle date du 17e siècle. Les éléments ayant le plus souffert au cours des 18e, 19e et 20e siècles sont les ouvertures, croisées, demi-croisées et fenêtres à meneau. La porte d'entrée chanfreinée à linteau sur coussinets du 17e siècle, au nord, a subi un rhabillage postérieur. Longtemps inhabitée, la construction est en cours de restauration

Description

Matériau du gros-oeuvre et mise en oeuvre

calcaire, grès, appareil mixte, moellon, moyen appareil, enduit partiel

Matériau de la couverture

tuile creuse, tuile plate

Vaisseau et étage

1 étage carré

Parti d’élévation extérieure

élévation ordonnancée

Type de la couverture

toit à longs pans, croupe, toit en pavillon, pignon couvert

Emplacement, forme et structure de l’escalier

escalier de distribution extérieur : escalier droit, en maçonnerie

Commentaire description

L'édifice présente un corps principal rectangulaire cantonné de tours hors-oeuvre, de plan carré. Il se compose d'un étage carré et d'un comble, percés de croisées ou de demi-croisées. Le corps principal est surmonté d'un toit à longs pans et croupe, en tuiles creuses, les tours de toits en pavillon à égout retroussé, en tuiles plates. Une génoise à double rangée court le long des murs, sous les toitures. L'élévation antérieure nord est précédée d'une terrasse desservie par un escalier droit en maçonnerie, menant à la porte d'entrée chanfreinée à linteau sur coussinets, surmontée d'un fronton semi-circulaire. L'écurie, à l'est, est un long bâtiment orienté est-ouest et surmonté d'un toit à croupe, tandis que la grange est couverte d'un toit à longs pans et pignon couvert. En dépit des remaniements successifs, les élévations témoignent, principalement l'élévation antérieure nord, d'une recherche d'organisation, basée sur la symétrie. À l'intérieur, les décors de papiers peints mentionnés en 1934 (la conquête de l'Amérique et les Muses) ont disparu.

Etat de conservation

restauré, mauvais état

Statut juridique

Statut de la propriété

propriété privée

Références documentaires

Date d'enquête

2000

Crédits

© Inventaire général, © Conseil général des Pyrénées-Atlantiques

Date de rédaction de la notice

2000

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Labat Nelly

Cadre de l'étude

inventaire topographique

Dossier

dossier individuel

Dossier adresse

Conseil régional d'Aquitaine - Service chargé de l'inventaire 54, rue Magendie 33077 Bordeaux Cedex - 05.57.95.02.02