Maison de maître Santa Maria

Désignation

Dénomination de l'édifice

Maison

Genre du destinataire

De maître

Appelation d'usage

Maison Santa Maria

Titre courant

Maison de maître Santa Maria

Localisation

Localisation

Nouvelle-Aquitaine ; Pyrénées-Atlantiques (64) ; Hélette

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Iholdy

Canton

Iholdy

Références cadastrales

1832 G1 170, 1971 G1 202

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

Limite 16e siècle 17e siècle

Siècle de campagne secondaire de consctruction

19e siècle, 20e siècle

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

Si cet édifice est mentionné en 1249 ("sancta maria") et en 1350 ("senta maria") , il ne conserve apparemment rien de cette époque. En revanche, l'édifice actuel est le résultat du remaniement qui a lieu limite 16e-17e siècle. À cette époque, l'élévation antérieure est au nord, sous le mur gouttereau. Un escalier de style Renaissance est situé face à l'entrée et il dessert les étages. Au 19e siècle, l'élévation latérale est, sous le pignon, devient la façade principale. Des ouvertures sont alors percées. En 1883, Pierre Haristoy décrit Santa Maria comme "près de tomber en ruine". Deux pièces sont construites au 20e siècle, au nord et au sud. La maison est en cours de restauration depuis la fin du 20e siècle. La maison située en parcelle G1 201 est l'ancienne étable dépendant de la maison Santa Maria.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire, moellon, enduit

Matériaux de la couverture

Tuile creuse

Description de l'élévation intérieure

2 étages carrés

Typologie de couverture

Toit à longs pans, pignon couvert, appentis

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier intérieur : escalier tournant à retours, en charpente

Commentaire descriptif de l'édifice

L'édifice est de plan rectangulaire, à deux étages carrés, surmonté d'un toit à longs pans et pignon couvert. Les élévations sont percées de croisées dépourvues de moulures. Au nord, la porte d'entrée est surmontée d'un fronton triangulaire brisé avec oculus ovale. Elle donne accès à l'ezkaratz, à l'intérieur duquel se trouve un escalier tournant à retours en charpente, avec balustres en double poire. L'ouvrage est en parfait état de conservation. Une tête d'ange de style Renaissance est sculptée dans le limon de la première volée. Une seconde tête de même style est sculptée sur la rampe d'appui du premier étage. Dans la pièce nord-est, à gauche de l'escalier, en rez-de-chaussée, se trouve une cheminée à corbeaux en quart-de-rond, à chanfreins et congés de même que les piédroits. Une seconde cheminée non moulurée est dans la pièce de droite, au nord-ouest. Les cloisons intérieures sont en pan de bois avec un remplissage en moellons ou en briques. Les agrandissements récents ont un toit en appentis.

Commentaires d'usage régional

Maison de maître tripartite

État de conservation (normalisé)

Remanié, restauré

Protection

Eléments remarquables dans l'édifice

Escalier

Observations concernant la protection de l'édifice

L'escalier intérieur tournant à retours, en charpente, possède deux têtes de style Renaissance, dont une d'ange, sculptées dans la masse. Cet ouvrage probablement du 4e quart du 16e siècle est d'une grande qualité et en parfait état de conservation.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2000

Date de rédaction de la notice

2000

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Pécheux Barbara

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Nouvelle-Aquitaine - Service du Patrimoine et de l’Inventaire, site de Bordeaux - 5, place Jean-Jaurès 33000 Bordeaux - 05 57 57 72 37

manoir Santa Maria
manoir Santa Maria
© Inventaire général, ADAGP
Voir la notice image