ferme Larramendia

Désignation

Dénomination

ferme

Appellation et titre

Ferme Larramendia

Titre courant

ferme Larramendia

Localisation

Localisation

Aquitaine 64 Suhescun

Aire d'étude

Iholdy

Canton

Iholdy

Lieu-dit

Larramendia

Référence cadastrale

1832 B3 308, 1988 B4 451

Milieu d'implantation

isolé

Parties non étud

étable, fenil, hangar agricole

Historique

Datation des campagnes principales de construction

1er quart 17e siècle

Datation des campagnes secondaires de construction

18e siècle, 20e siècle

Datation en années

1608, 1622

Justification de la datation

porte la date

Auteurs de l'oeuvre

maître d'oeuvre inconnu

Commentaire historique

Larramendia date probablement du premier quart du 17e siècle, comme l'attestent les deux dates portées sur l'édifice. La première, 1608, gravée sur le linteau de la porte charretière est accompagnée de l'inscription suivante : "LUIS DE LARAMENDI MARIA DE BHEBERS MARIDO MUBEREH FECIT 1608 AÑO IHS" (décor : 3 croix fleurdelisées). La seconde, 1622, se situe sur le mur de refend de droite. La sablière est sculptée d'une frise d'accolades. La construction a été restaurée une première fois au 18e siècle, puis entièrement récemment.

Description

Matériau du gros-oeuvre et mise en oeuvre

calcaire, moellon, brique, pan de bois, appareil mixte, enduit partiel

Matériau de la couverture

tuile creuse

Vaisseau et étage

étage en surcroît

Type de la couverture

toit à longs pans, pignon couvert

Commentaire description

De plan rectangulaire, Larramendia se compose d'un étage en surcroît et d'un comble, sous un toit à longs pans et pignon couvert, en tuiles creuses. La fenêtre de gauche du rez-de-chaussée, chanfreinée, a perdu son meneau de pierre. À l'étage, la travée centrale est équipée de deux croisées en bois. Celle de droite est chanfreinée et les congés sont en arêtes de poisson. Les fenêtres à meneau latérales sont également en bois. À l'intérieur, les cloisons sont à colombage La hauteur du plafond de l'ezkaratz est de 3, 8 m, celle du grenier de 3, 4 m (mesures prises par M. Duvert et X. Bachoc). Le pan de bois en encorbellement est limité à l'étage, où il présente un remplissage de briques disposées en arêtes de poisson. Des boulins triangulaires sont percés sous le pignon. À l'intérieur, l'ossature de la ferme est en bois : les poteaux sont visibles dans l'ezkaratz et l'étable. La fenêtre de la cuisine comprend des coussièges et la cheminée a conservé ses corbeaux en quart-de-rond chanfreinés. L'étable se trouve dans la partie arrière de la maison. Les murs latéraux sont en maçonnerie. Le mur postérieur possède un cadre de bois, consolidé par un mur de maçonnerie. Les murs de refend et gouttereaux sont en encorbellement. Les ouvertures des élévations antérieure et latérales, hormis celles comprises dans le pan de bois, sont en calcaire.

Typologie

maison tripartite,ezkaratz au centre,étable à l'arrière,fenil sous le comble

Etat de conservation

restauré

Protection

Observations

M. Duvert et X. Bachoc ont étudié en détail cet édifice et le qualifient de transitoire, alliant travail de charpente et de maçonnerie, à une période où le charpentier commence à perdre tout pouvoir face au maçon.

Statut juridique

Statut de la propriété

propriété privée

Références documentaires

Date d'enquête

2000

Crédits

© Inventaire général, © Conseil général des Pyrénées-Atlantiques

Date de rédaction de la notice

2000

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Pécheux Barbara, Iñarra Emmanuel

Cadre de l'étude

inventaire topographique

Dossier

dossier individuel

Dossier adresse

Conseil régional d'Aquitaine - Service chargé de l'inventaire 54, rue Magendie 33077 Bordeaux Cedex - 05.57.95.02.02