Église paroissiale Saint-Jean-Baptiste

Désignation

Dénomination de l'édifice

Église paroissiale

Vocable - pour les édifices cultuels

Saint-Jean-Baptiste

Titre courant

Église paroissiale Saint-Jean-Baptiste

Localisation

Localisation

Nouvelle-Aquitaine ; Pyrénées-Atlantiques (64) ; Irissarry

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Iholdy

Canton

Iholdy

Références cadastrales

1832 G 416, 417 ; 1987 AB 94, 95

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Partie constituante non étudiée

Cimetière

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

15e siècle ; 17e siècle

Siècle de campagne secondaire de consctruction

1er quart 18e siècle ; 4e quart 18e siècle ; 3e quart 19e siècle ; 1er quart 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1712 ; 1783 ; 1866

Commentaires concernant la datation

Porte la date ; daté par source

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

D'après Eugène Goyheneche, il est possible que l'église actuelle soit construite à l'emplacement de l'oratoire Saint-Jean. L'entrée s'effectue par une porte à large voussure en arc brisé du 15e siècle, percée dans la tour-clocher. L'édifice, repris entièrement au 17e siècle, a été restauré dans le 1er quart du 18e siècle, comme l'indique la date 1712 sur l'arc de la baie du nord-est, ainsi que dans la 4e quart du 18e siècle, avec la date 1783 sur l'oculus de la tour-clocher. Les archives communales mentionnent en 1847 un appentis contre l'église, logement de la benoîte. E. Goyheneche signale des restaurations en 1860. A cette occasion le porche est construit. Les archives communales quant à elles font état en 1866 de plans et devis des travaux à exécuter à l'église et à la tour du clocher. Le conseil approuve à cette occasion les plans dressés en 1859 par M. Besoin, architecte. En 1871, un nouvel architecte, M. Mongaston, réalise des plans du clocher. Une délibération de 1873 explique le rehaussement réalisé : "La cloche était trop basse pour être entendue, d'où le besoin de la rehausser de 3 mètres et de percer des ouvertures". Pour une raison inconnue, un deuxième rehaussement, néo-roman, que l'on observe aujourd'hui, est réalisé. Il n'a pu être entrepris qu'au début du 20e siècle, comme le prouve une photographie de l'état ancien. Des bleus d'architecte ont été retrouvés aux A.D.P.A. concernant cette dernière restauration. L'inventaire de 1906 mentionne deux niveaux de tribunes à l'intérieur de l'église. Il n'en subsiste qu'un. Deux vitraux sont datés et signés : le premier, dans le choeur, au sud, est signé G.P. Dagrand, de Bayonne, et daté 1866. Le second, au nord en entrant, est signé Henri Gesta de Toulouse et daté 1923.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire ; grès ; moellon ; moyen appareil ; appareil mixte ; enduit partiel

Matériaux de la couverture

Tuile creuse

Typologie de plan

Plan allongé

Description de l'élévation intérieure

1 vaisseau

Typologie du couvrement

Lambris de couvrement

Typologie de couverture

Toit à longs pans ; pignon couvert ; croupe polygonale ; toit en pavillon

Commentaire descriptif de l'édifice

L'église, de plan allongé, possède un massif occidental composé d'une tour-clocher surmontée d'un toit en pavillon, précédée d'un porche avec toit à longs pans et pignon couvert. Le chevet de l'église, à pans, est pourvu d'une croupe polygonale. Les pans coupés abritent deux petites sacristies. À l'intérieur, le plafond de la nef unique, lambrissé, est relié aux murs gouttereaux par des demi-berceaux, formant une fausse-voûte déprimée. Un niveau de tribune sur aisseliers règne le long des murs nord, sud et à l'ouest de la nef.

Technique du décor des immeubles par nature

Vitrail

Indexation iconographique normalisée

Christ

Description de l'iconographie

Sur le vitrail près de l'entrée au nord, est représenté le Baptême du Christ.

État de conservation (normalisé)

Restauré

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2000

Date de rédaction de la notice

2000

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Maisonnave Jean-Philippe ; Padrino Hervé ; Pécheux Barbara

Cadre de l'étude

Enquête thématique régionale : églises des Pyrénées-Atlantiques 1800-1940 ; inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Nouvelle-Aquitaine - Service du Patrimoine et de l’Inventaire, site de Bordeaux - 5, place Jean-Jaurès 33000 Bordeaux - 05 57 57 72 37