Phare de Biarritz (Etablissement de signalisation maritime n°1270/000)

Désignation

Dénomination

phare

Titre courant

Phare de Biarritz (Etablissement de signalisation maritime n°1270/000)

Localisation

Localisation

Aquitaine 64 Biarritz

Aire d'étude

Subdivision d'Anglet

Milieu d'implantation

en ville

Cours d'eau

Adour (au sud de l'embouchure de l')

Parties non étud

jardin

Historique

Datation des campagnes principales de construction

2e quart 19e siècle

Datation en années

1830

Commentaire historique

- 14 octobre 1830 : feu fixe sur une tour provisoire - 01 février 1834 : allumage sur une tour cylindrique avec soubassement en maçonnerie de 44 m de hauteur dessinée par Augustin Fresnel. La pierre de taille est un grès bigarré provenant de la montagne voisine de la Rhune et le moellon est un calcaire compact provenant de Bidache. Les travaux, estimés à la somme de 210 000 francs-or, furent adjugés le 10 avril 1829 en faveur du sieur Sorbée. Le chantier commence le 25 septembre 1829 et la dernière pierre est posée officiellement le 21 mai 1833 par le préfet Leroy. Il est curieux que l'on pose une dernière pierre mais les événements politiques des Trois Glorieuses en juillet 1830 interdirent la cérémonie prévue à cette époque. Le montant total des dépenses s'élève à 246 887 francs-or. - 3 août 1861 : nouvelle optique, l'ancienne optique est remontée sur le phare de Contis - 1951 : restauration de la porte d'entrée du phare : plan de l'architecte Charles Docoloner. agrandissement de la partie arrière du phare et transformation du soubassement octogonal en soubassement polygonal. - 1980 : automatisation.

Description

Vaisseau et étage

étage de soubassement

Commentaire description

- Description architecturale : Hauteur au dessus de la mer : 75 m. Taille générale : 47, 05. Hauteur de la focale : 44 m. Description : Tour légèrement tronconique en maçonnerie lisse sur un bâtiment de forme irrégulière en maçonnerie de pierre lisse. Le soubassement est au début de forme octogonale puis lors de l'électrification du feu, il est complété par des salles techniques situées à l'arrière. Fût terminé par une corniche en quart de cercle et une astragale. Console portant une rambarde métallique. Lanterne de grande taille Ø 4 m. Jardins. - Description technique : 1ère optique : 01 février 1834 : feu de premier ordre à éclats longs blancs toutes les 30 secondes de focale 0, 92 m. Autres optiques : 3 août 1861 : feu à éclipses de 20 en 20 secondes à éclats alternativement blancs et rouges. Focale 0, 92 m.15 août 1904 : feu 2 éclats groupés toutes les 10 secondes, optique de 0, 70 m de focale. de 4 panneaux au 1/4. BBT (actuelle). Cuve à mercure : 1904. Combustibles : Huile végétale : 1834. Huile minérale : vers 1873. Vapeur pétrole : 1904. Electrification : 1953. - Etat actuel : Tour (hauteur : 47, 05 m) légèrement tronconique en maçonnerie lisse sur un bâtiment de deux niveaux en maçonnerie lisse. Lanterne noire à vitrage cylindrique de 3 niveaux Ø 3, 50 m à boule et piédouche (modifiée). Murette en maçonnerie de pierre. Optique BBT de focale 0, 70 à 2x2 éclats groupés et 4 panneaux au 1/4 sur cuve à mercure à 4 colonnes BBT à entraînement électrique. Feu blanc à 2 éclats groupés 10sec. Lampe halo 400w. Portée 26 milles.

Etat de conservation

bon état

Protection

Date protection

2009/11/06 : inscrit MH

Observations

très belle optique.

Statut juridique

Statut de la propriété

propriété de l'Etat

Références documentaires

Date d'enquête

2001

Crédits

© Ministère de l'équipement, Bureau des phares et balises, © Ministère de la culture, Inventaire général

Date de rédaction de la notice

2002

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Dreyer Francis, Fichou Jean-Christophe

Cadre de l'étude

inventaire des phares

Dossier

dossier individuel

Visite guidé

VISMER-PHARES-FRESNELA ; VISMER-PHARES-AUTR ; VISMER-PHARES-AUTR-ARCHI ; VISMER-PHARES-FORME-ROND ; VISMER-PHARES-LOCA-TERRE