Écurie du château ducal de Gramont, dite Le Pavillon

Désignation

Dénomination de l'édifice

Écurie

Appelation d'usage

Écurie du château ducal de Gramont, dite Le Pavillon

Titre courant

Écurie du château ducal de Gramont, dite Le Pavillon

Localisation

Localisation

Nouvelle-Aquitaine ; Pyrénées-Atlantiques (64) ; Bidache ; R.D. 10

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Val d'Adour rive gauche

Canton

Bidache

Lieu-dit

Château de Gramont

Adresse de l'édifice

R.D. 10

Références cadastrales

1818 B1 378, 1999 AE 45, 46

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En écart

Partie constituante non étudiée

Jeu de paume, escalier indépendant

Nom de l'édifice

Château ; au sud-ouest

Références de l'édifice de conservation

IA64000289

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

Milieu 17e siècle, 2e quart 19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1818

Commentaires concernant la datation

Daté par source

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Attribution par source

Remploi

Remploi provenant de : 64, Bidache

Description historique

Edifiées sur une terrasse au sud-ouest du château ducal de Gramont, les écuries flanquées de deux pavillons destinés à la domesticité sont construites dans le milieu du 17e siècle. Après la Révolution et l'incendie du château en 1796, le duc Antoine VIII de Gramont rentre en possession en 1805 d'un bâtiment fort dégradé. En 1814, les couvertures du corps de bâtiment central et du pavillon est sont arasées par le maréchal Soult. En 1818, le duc entreprend des réparations ; l'architecte Daudignon de Bidache est alors chargé du devis. Sous le Second Empire, l'agent voyer Jean Labarthe établit un projet de restauration dont seul le pavillon est sera véritablement bénéficiaire. Le corps de bâtiment central est pourvu de fausses gargouilles et d'un crénelage, les ouvertures sont remaniées et agrandies. Dans le 2e quart 20e siècle, les écuries sont aménagées en salle de jeu de paume. Dans la salle à manger du pavillon est, la cheminée du 17e siècle est un remploi provenant de la maison Fenouilh située dans le bourg de Bidache (1999 AE 291, 308).

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire, moellon, pierre de taille, enduit

Matériaux de la couverture

Ardoise, tuile plate mécanique

Description de l'élévation intérieure

1 étage carré, étage en surcroît

Typologie du couvrement

Voûte en berceau plein-cintre (à lunettes)

Partie d'élévation extérieure

Élévation ordonnancée

Typologie de couverture

Toit à longs pans, croupe

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier isolé : escalier droit, en maçonnerie

Commentaire descriptif de l'édifice

Long corps de bâtiment rectangulaire voûté en berceau plein-cintre à lunettes. Pavillon latéral ouest à un étage, toit à longs pans et croupes couvert de tuile plate mécanique. Pavillon est à un étage, étage en surcroît avec lucarnes à fronton triangulaire, surmonté d'un toit à longs pans et croupes couvert d'ardoise.

État de conservation (normalisé)

Restauré

Protection

Date et niveau de protection de l'édifice

1942/11/19 : inscrit MH

Précision sur la protection de l'édifice

Écurie voûtées ; façades et toitures des deux pavillons terminaux : inscription par arrêté du 19 novembre 1942

Intérêt de l'édifice

À signaler

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1999

Date de rédaction de la notice

1999

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Padrino Hervé

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Sous-dossier

Adresse du dossier Inventaire

Région Nouvelle-Aquitaine - Service du Patrimoine et de l’Inventaire, site de Bordeaux - 5, place Jean-Jaurès 33000 Bordeaux - 05 57 57 72 37