Pâtisserie-confiserie Rozier

Désignation

Dénomination de l'édifice

Magasin de commerce

Appelation d'usage

Pâtisserie-confiserie Rozier

Titre courant

Pâtisserie-confiserie Rozier

Localisation

Localisation

Auvergne 63 Bourboule (La)

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Rochefort-Montagne

Adresse de l'édifice

Georges-Clemenceau (boulevard) 223, 225

Références cadastrales

1966 AH 173, 174

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Partie constituante non étudiée

Boutique, salon de thé

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

1er quart 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1920

Commentaires concernant la datation

Daté par travaux historiques, daté par tradition orale, daté par source

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Signature, attribué par source

Description historique

Pâtisserie Rozier, comprenant une boutique de pâtisseries et confiseries en rez-de-chaussée, et un salon de thé, puis un autre salon de thé - salon de danse avec tribune pour un orchestre, ouvrant sur une loggia, au premier étage. L'ensemble de ce projet, réalisé en 1920, est dû à l'architecte clermontois Louis Jarrier, en collaboration avec les mosaïstes Alphonse Gentil et François Bourdet de Boulogne-Billancourt. Cette pâtisserie semble avoir eu un grand succès jusque dans les années 1930. La partie salon de thé n'est plus en activité, mais une partie du magasin, coupé en deux à la suite d'une succession après la 2e Guerre mondiale, fonctionne toujours comme boulangerie-pâtisserie.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Granite (?), moellon, brique, ciment, carrelage mural en céramique

Matériaux de la couverture

Ciment en couverture (?)

Description de l'élévation intérieure

Sous-sol, 1 étage carré

Typologie de couverture

Terrasse

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours avec jour, en charpente

Commentaire descriptif de l'édifice

Bâtiment construit, sur un sous-sol, en moellons de pierre (granite essentiellement semble-t-il) : le matériau de gros-oeuvre est laissé apparent sur l'élévation postérieure donnant sur une petite cour, au nord, et il est entièrement habillé de mosaïque sur l'élévation principale, au sud, côté boulevard. Les encadrements, non visibles au sud, sont principalement en brique et ciment côté nord. La principale baie de cette élévation postérieure, qui éclaire à la fois la cage d'escalier et l'arrière du 1er étage, est une grande fenêtre redivisée par trois petite baies verticales (partie rez-de-chaussée) ; la partie en plein cintre au-dessus du linteau (au niveau du 1er étage) , elle-même divisée par trois petites baies en plein-cintre, forme un tympan vitré. En façade principale, l'élévation consiste, au rez-de-chaussée, en deux baies de boutiques disposées de part et d'autre de deux portes centrales, et à l'étage, d'une loggia s'ouvrant sur la rue par un grand arc en anse de panier, formant une sorte de cadre de scène. La couverture, non visible, semble plate, sans doute en terrasse avec une dalle de béton (ou à très faible pente ?). Le rez-de-chaussée a conservé - dans la partie qui n'est plus utilisée - une colonne d'ordre composite supportant la structure du plancher de l'étage. L'escalier d'accès au premier étage est en bois, tournant, à retours avec jour.

Technique du décor des immeubles par nature

Mosaïque

Indexation iconographique normalisée

Damier ; ornement à forme géométrique ; fleur ; grecque

Description littéraire de l'iconographie

Toute la devanture, sur l'élévation sud, est ornée de mosaïques : au rez-de-chaussée, il s'agit, au-dessus d'un soubassement de couleur unie, d'une frise en damier surmontée d'un décor d'écailles. A l'étage, entourant la grande ouverture de la loggia, les mosaïques représentent des guirlandes de fleurs et des volutes aquatiques, surmontées de grecques superposées.

Protection

Date et niveau de protection de l'édifice

2001/12/03 : inscrit MH

Précision sur la protection de l'édifice

La pâtisserie, y compris ses décors intérieurs (cad. AH 173, 174) : inscription par arrêté du 3 décembre 2001.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1999

Date de rédaction de la notice

2002

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Ceroni Brigitte

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional d'Auvergne - Service régional de l'Inventaire 13-15, avenue de Fontmaure - BP 60 - 63402 Chamalières - 04.73.31.85.29

1/36
pâtisserie-confiserie Rozier
pâtisserie-confiserie Rozier
© Région Auvergne - Inventaire général du Patrimoine culturel, ADAGP
Voir la notice image