Église paroissiale Sainte-Anne

Désignation

Dénomination de l'édifice

Église paroissiale

Vocable - pour les édifices cultuels

Sainte-Anne

Titre courant

Église paroissiale Sainte-Anne

Localisation

Localisation

Auvergne 63 Heume-l'Eglise

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Rochefort-Montagne

Références cadastrales

1823 B2 409, 1984 B1 75

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

12e siècle (?), 3e quart 19e siècle

Siècle de campagne secondaire de consctruction

1er quart 20e siècle

Auteur de l'édifice

Mallay Emile (architecte)

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Attribué par source

Description historique

Eglise paroissiale Sainte-Anne construite vraisemblablement au 12e siècle. Au cours du 3e quart du 19e siècle, des travaux de restauration sont prévus : l'architecte Emile Mallay dresse un projet en mars 1859, comprenant en particulier des réparations à la nef sud, la suppression de la première travée ouest, l'adjonction d'un clocher à l'emplacement de cette travée, et le remplacement de toute la charpente. C'est l'entrepreneur Antonio Perrière qui réalise les travaux : le procès-verbal de réception de ces travaux est dressé en décembre 1862. Des secours sur des fonds départementaux sont alloués à la commune en 1863 pour des travaux supplémentaires. Entre 1904 et 1907, des travaux de réfection de la charpente et de la couverture, ainsi que d'autres interventions diverses, sont réalisés d'après un devis de l'architecte Ruprich-Robert : les travaux sont adjugés à Philibert Barthon en avril 1906 ; le procès-verbal de réception des travaux est dressé en février 1907.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Lave, tuf, basalte, moellon, pierre de taille

Matériaux de la couverture

Pierre en couverture, ardoise

Typologie de plan

Plan allongé

Description de l'élévation intérieure

2 vaisseaux

Typologie du couvrement

Voûte d'ogives

Typologie de couverture

Toit à longs pans, pignon couvert, flèche polygonale

Commentaire descriptif de l'édifice

Eglise de plan allongé, composée uniquement de deux nefs de quatre travées (cinq à l'origine) , sans choeur à proprement parler. Lors des travaux du 19e siècle, la 1ère travée a été détruite, et remplacée par une tour de clocher. Les murs sont construits en appareil mixte de moellons de lave, tuf et basalte ; les encadrements de baies sont en lave (andésite ou trachy-andésite). La toiture est à longs pans, couverte en ardoise, sur les nefs, à flèche polygonale couverte de lauze sur le clocher. Les travées ont toutes un couvrement en voûtes d'ogives.

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture

Indexation iconographique normalisée

Ornement à forme végétale

Description littéraire de l'iconographie

Les piliers portent des chapiteaux à décor feuillagé.

Protection

Date et niveau de protection de l'édifice

1905/05/22 : classé MH

Précision sur la protection de l'édifice

Église (cad. B1 75) : classement par arrêté du 22 mai 1905.

Référence aux objets conservés

IM63002851, IM63002842, IM63002847, IM63002850, IM63002838, IM63002849, IM63002841, IM63002844, IM63002840, IM63002845, IM63002843, IM63002839, IM63002848, IM63002846

Intérêt de l'édifice

À signaler

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété publique

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2002

Date de rédaction de la notice

2002

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Ceroni Brigitte

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional d'Auvergne - Service régional de l'Inventaire 13-15, avenue de Fontmaure - BP 60 - 63402 Chamalières - 04.73.31.85.29

1/22
église paroissiale Sainte-Anne
église paroissiale Sainte-Anne
© Région Auvergne - Inventaire général du Patrimoine culturel, ADAGP
Voir la notice image