église paroissiale Saint-Jean

Désignation

Dénomination

église paroissiale

Vocable

Saint-Jean

Titre courant

église paroissiale Saint-Jean

Localisation

Localisation

Auvergne 63 Gelles

Aire d'étude

Rochefort-Montagne

Lieu-dit

Monges

Référence cadastrale

1984 ZW 115

Milieu d'implantation

en écart

Historique

Datation des campagnes principales de construction

1er quart 20e siècle

Datation en années

1902

Justification de la datation

datation par source

Auteurs de l'oeuvre

Jarrier Louis (architecte)

Justification de l'attribution

attribution par source

Commentaire historique

La paroisse de Monges est attestée dès le 13e siècle : Hugues de Banson et son frère Géraud, donnent, en 1246, les droits de patronage sur l'église de Monges à l'abbaye de Saint-Alyre (Clermont). Nous ne connaissons pratiquement rien de l'édifice contemporain de cette donation, les descriptions de l'église, à la fin du 19e siècle, ne précisant pas la chronologie des murs décrits. Le 25 avril 1746, l'église s'effondre partiellement et les paroissiens seront contraints de financer la moitié des travaux de restauration. A la fin du 19e siècle, l'état sanitaire du bâtiment devient inquiétant, deux rapports sur l'état sanitaire sont dressés par Chadefaux (22 octobre 1894) et Sauzet (18 avril 1895). L'édifice décrit dans les rapports a été construit "en 1841[aucune source ne justifie aujourd'hui cette date] et mesure quinze mètres de long sur six mètres de large..." il est constitué d'une nef unique, couverte d'une voûte sur croisée d'ogive, flanquée "de deux chapelles latérales..., et se trouve dans un état de délabrement complet" (Chadefaux, 1894). La préfecture du Puy-de-Dôme ordonne, en 1897, la fermeture provisoire de l'église. En 1900, un projet de construction d'une nouvelle église est proposé par l'architecte Louis Jarrier. Le futur édifice, de style roman, à nef unique, sera orienté nord-sud. Le projet est adopté en octobre 1901, légèrement modifié deux mois plus tard : le choeur polygonal prévu sera remplacé par un chevet plat. La modification n'est pas reportée sur les plans mais la construction ne tient pas compte de ces changements puisque le choeur actuel est circulaire...

Description

Matériau du gros-oeuvre et mise en oeuvre

moellon, basalte, granite, enduit, andésite

Matériau de la couverture

ardoise

Parti de plan

plan allongé

Vaisseau et étage

1 vaisseau

Type et nature du couvrement

voûte en berceau, voûte en demi-berceau

Type de la couverture

toit à longs pans, pignon découvert, croupe ronde, flèche polygonale

Emplacement, forme et structure de l’escalier

escalier hors-oeuvre : escalier droit, en maçonnerie

Commentaire description

L'église est de style roman à nef flanquée de deux bas-côtés très étroits voûtés de demi-berceaux. Le clocher excentré flanque le côté est du choeur.

Typologie

style néo-roman,chevet circulaire,clocher hors-oeuvre

Etat de conservation

bon état

Protection

Référence aux objects conservés dans l'édifice

IM63003311, IM63003320, IM63003309, IM63003316, IM63003314, IM63003321, IM63003317, IM63003312, IM63003313, IM63003315, IM63003318, IM63003319

Statut juridique

Statut de la propriété

propriété de la commune

Références documentaires

Date d'enquête

1997

Crédits

© Région Auvergne - Inventaire général du patrimoine culturel

Date de rédaction de la notice

2002

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Sauget Jean-Michel

Cadre de l'étude

inventaire topographique

Dossier

dossier individuel

Dossier adresse

Conseil régional d'Auvergne - Service régional de l'Inventaire 13-15, avenue de Fontmaure - BP 60 - 63402 Chamalières - 04.73.31.85.29