Eglise paroissiale Saint-Maurice

Désignation

Dénomination

église paroissiale

Vocable

Saint-Maurice

Titre courant

Eglise paroissiale Saint-Maurice

Localisation

Localisation

Auvergne 63 Murat-le-Quaire

Aire d'étude

Rochefort-Montagne

Lieu-dit

Murat

Référence cadastrale

1822 A3 558, 1980 B1 213

Milieu d'implantation

en village

Historique

Datation des campagnes principales de construction

Milieu du Moyen Age, 2e quart 19e siècle, limite 19e siècle 20e siècle, 1er quart 20e siècle

Justification de la datation

daté par source

Justification de l'attribution

attribution par source

Commentaire historique

Eglise paroissiale Saint-Maurice dont les parties les plus anciennes remontent vraisemblablement à l'époque médiévale (13e ?). Après la Révolution, l'église semble en mauvais état (elle est alors décrite comme une ruine) : une partie du clocher a été démolie, la toiture a besoin d'être refaite, tout l'enduit des voûtes est tombé, les cloches ont été déposées. Vers 1846, des travaux sont envisagés : il s'agit de reconstruire le choeur et de restaurer l'ancienne nef. Les plans et devis proposés par l'architecte Terché ne sont pas suivis, et c'est un " homme du pays " qui est chargé des travaux. Ceux-ci semblent avoir été terminés vers le mois d'octobre 1848. En août 1897, l'architecte Barthélémy Sauzet propose un nouveau projet pour la reconstruction partielle de l'église. Les travaux de démolition et de reconstruction sont confiés à l'entrepreneur Félix Robert en avril 1899. Le procès-verbal de réception définitive de ces travaux est dressé en août 1902. Parallèlement, un rapport est établi en septembre 1900 par l'architecte Antoine Gardin, pour le projet de construction du clocher. Les travaux en sont adjugés à l'entrepreneur Marien Montel en avril 1902. En juillet 1902, un avant-métré pour travaux supplémentaires est établi. Le procès-verbal de réception définitive est dressé en septembre 1904.

Description

Matériau du gros-oeuvre et mise en oeuvre

basalte, tuf (?), moellon, appareil mixte, enduit, andésite, pierre de taille

Matériau de la couverture

basalte en couverture, ardoise

Parti de plan

plan allongé

Vaisseau et étage

1 vaisseau

Type et nature du couvrement

voûte en berceau brisé, voûte en berceau, voûte d'arêtes

Type de la couverture

toit à longs pans, pignon couvert, toit à deux pans, croupe, flèche polygonale

Emplacement, forme et structure de l’escalier

escalier demi-hors-oeuvre : escalier en vis, en maçonnerie, escalier dans-oeuvre : escalier droit, en charpente

Commentaire description

Les murs sont en appareil mixte de moellons (basalte et tuf ?) avec enduit. Le clocher est en pierre de taille d'andésite, avec enduit partiel côté nord. La nef et le choeur sont couverts d'un longs pans en lauzes de basalte ; les chapelles, couvertes aussi en lauze, ont un toit à croupe. La flèche polygonale du clocher est couverte d'ardoise. La nef et le choeur sont voûtés en berceau brisé, les chapelles ont un couvrement en berceau, et le porche d'entrée est voûté d'arêtes. L'escalier d'accès à la tribune est un escalier demi hors-oeuvre en vis, en andésite ; l'accès au clocher se fait depuis la tribune, par un escalier dans-oeuvre, droit, en bois.

Typologie

chevet plat,clocher en façade

Protection

Référence aux objects conservés dans l'édifice

IM63002867, IM63002873, IM63002874, IM63002863, IM63002861, IM63002862, IM63002865, IM63002869, IM63002876, IM63002877, IM63002866, IM63002864, IM63002870, IM63002871, IM63002872, IM63002875, IM63002868

Statut juridique

Statut de la propriété

propriété publique

Références documentaires

Date d'enquête

1996

Crédits

© Région Auvergne - Inventaire général du patrimoine culturel

Date de rédaction de la notice

1997

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Ceroni Brigitte

Cadre de l'étude

inventaire topographique

Dossier

dossier individuel

Dossier adresse

Conseil régional d'Auvergne - Service régional de l'Inventaire 13-15, avenue de Fontmaure - BP 60 - 63402 Chamalières - 04.73.31.85.29