Eglise paroissiale Notre-Dame-d'Orcival, puis prieuré, chapitre et basilique

Désignation

Dénomination de l'édifice

Église paroissiale

Vocable - pour les édifices cultuels

Notre-Dame

Appelation d'usage

Notre-Dame-d'Orcival

Destination actuelle de l'édifice

Prieuré ; chapitre ; basilique

Titre courant

Eglise paroissiale Notre-Dame-d'Orcival, puis prieuré, chapitre et basilique

Localisation

Localisation

Auvergne 63 Orcival

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Rochefort-Montagne

Références cadastrales

1823 A2 383, 1984 AD 121

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Partie constituante non étudiée

Crypte

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

1ère moitié 12e siècle

Siècle de campagne secondaire de consctruction

4e quart 15e siècle, limite 15e siècle 16e siècle, 4e quart 16e siècle, 4e quart 18e siècle, 3e quart 19e siècle, 4e quart 19e siècle, 2e quart 20e siècle, 3e quart 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1599

Commentaires concernant la datation

Date portée, daté par source, daté par travaux historiques

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

L'église Notre-Dame aurait remplacé une ancienne église dédiée à saint Etienne. Edifice actuel construit dans la 1ère moitié du 12e siècle avant 1166, et fondé par les comtes d'Auvergne et l'évêque de Clermont. En 1166, l'église est prieuré de l'abbaye de la Chaise-Dieu depuis une date indéterminée. Création d'un chapitre en 1245 sous le vocable de Notre-Dame. En 1478 et 1490, deux tremblements de terre endommagent la flèche du clocher. Fin 15e ou début 16e, incendie de la toiture : tuiles d'origine remplacées par des lauzes. La date 1599 est portée sur un poinçon de la charpente du clocher d'Orcival. Au 17e siècle, commande de tapisseries, dorure d'autels, etc. En 1790, suppression du chapitre. Devis de réparations en 1791, mais en 1793, la flèche du clocher est abattue ; 9 cloches sont déposées mais 4 restent en place. En 1800, reprise du culte. En 1851, A. Mallay propose d'intervenir sur tout le bâtiment : assainissement du massif occidental, remplacement des éléments de modénature ou de colonnes abîmés, restauration des portails, démolition des bâtiments accolés au transept, lessivage de la pierre, rétablissement de baies plus étroites pour la crypte, reprise de la flèche du clocher. Ces deux dernières propositions, entre autres, ne sont pas réalisées, mais en 1856 l'église fait l'objet de rénovations. De nouveaux vitraux (nef et choeur) sont posés ; seront déposés dans les années 1950. En 1875, L-C. Bruyerre propose des restitutions d'un état initial supposé : le projet n'aboutit pas. 1892 et 1894 : enduit des murs intérieurs. Sera enlevé après 1946. En 1894, église élevée au rang de basilique mineure. Vers 1930, projet de restitution, par M. Jarrier, de couvertures en tuiles moins pentues (sans suite). En 1956, suppression des stalles du choeur et alignement des marches du choeur et du déambulatoire. Création d'un nouveau mobilier : maître-autel, tabernacle, grille de choeur, etc. En 1958, nouvelle consécration de l'église.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Andésite, pierre de taille, moellon

Matériaux de la couverture

Lave en couverture

Typologie de plan

Plan en croix latine

Description de l'élévation intérieure

3 vaisseaux

Typologie du couvrement

Voûte en berceau plein-cintre, voûte en demi-berceau, voûte d'arêtes, cul-de-four, coupole à trompes, voûte plate

Typologie de couverture

Toit à longs pans, pignon découvert, appentis, croupe ronde, flèche polygonale

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier dans-oeuvre, escalier en vis sans jour, en maçonnerie, escalier dans-oeuvre, escalier tournant, en maçonnerie

Commentaire descriptif de l'édifice

Voûte en berceau sur nef, transept, choeur, tribune centrale ; voûte en demi-berceau sur tribunes latérales ; voûte d'arêtes sur crypte, déambulatoire, bas-côtés, massif occidental, tribune centrale et 1 travée tribune nord ; cul-de-four sur abside et absidioles (crypte et déambulatoire) ; coupole sur croisée de transept ; voûte plate sur déambulatoire crypte ; 2 escaliers en vis dans mur occidental pour accès aux tribunes ; 2 escaliers tournants dans le transept pour accès à la crypte et 1 dans le clocher.

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture (étudiée dans la base Palissy), ferronnerie (étudiée dans la base Palissy)

Commentaires d'usage régional

Choeur à déambulatoire et chapelles rayonnantes,massif barlong

Protection

Date et niveau de protection de l'édifice

1840 : classé MH

Référence aux objets conservés

IM63002503, IM63002505, IM63002835, IM63002468, IM63002469, IM63002466, IM63002476, IM63002489, IM63002491, IM63002493, IM63002496, IM63003285, IM63002473, IM63002478, IM63002498, IM63002501, IM63002510, IM63003277, IM63003279, IM63003284, IM63002484, IM63002485, IM63002487, IM63003276, IM63003280, IM63002486, IM63002495, IM63002508, IM63002511, IM63002499, IM63003274, IM63002494, IM63003283, IM63002464, IM63002502, IM63002506, IM63002509, IM63003272, IM63003282, IM63002470, IM63002482, IM63002497, IM63002507, IM63003275, IM63002477, IM63002504, IM63002837, IM63003287, IM63002465, IM63002492, IM63002462, IM63002471, IM63002463, IM63002472, IM63002474, IM63002488, IM63003281, IM63003286, IM63002475, IM63002483, IM63002836, IM63003273, IM63002490, IM63002500, IM63003278, IM63003288

Intérêt de l'édifice

À signaler

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété publique

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1994

Date de rédaction de la notice

1996

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Ceroni Brigitte

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional d'Auvergne - Service régional de l'Inventaire 13-15, avenue de Fontmaure - BP 60 - 63402 Chamalières - 04.73.31.85.29

1/463
ensemble de trois cloches
ensemble de trois cloches
© Région Auvergne - Inventaire général du Patrimoine culturel, ADAGP
Voir la notice image