Eglise paroissiale Saint-Jacques

Désignation

Dénomination

Église paroissiale

Vocable

Saint-Jacques

Titre courant

Eglise paroissiale Saint-Jacques

Localisation

Localisation

Nord-Pas-de-Calais 62 Enguinegatte

Aire d'étude

Pas-de-Calais

Canton

Fauquembergues

Adresse

Thérouanne (rue de)

Référence cadastrale

2005 C 468

Milieu d'implantation

En ville

Historique

Datation des campagnes principales de construction

3e quart 20e siècle

Datation en années

1959

Justification de la datation

Daté par source

Auteurs de l'oeuvre

Philippe Joseph (architecte)

Justification de l'attribution

Attribution par source

Commentaire historique

L'église d'Enguinegatte est détruite en 1944 par les bombardements aériens. Un baraquement provisoire sert de lieu de culte de 1949 à l'inauguration de la nouvelle église, construite en 1959-1961, d'après les plans, établis dès 1957, de l'architecte audomarois Joseph Philippe. Ce dernier, disciple de l'architecte Dom Bellot, est l'auteur de deux autres églises de la Reconstruction conçues sur le même plan, en brique, à Hazebrouck et Landrethun-le-Nord (voir dossiers IA59002609 et IA62001288).

Description

Matériau du gros-oeuvre et mise en oeuvre

Brique

Matériau de la couverture

Ardoise

Parti de plan

Plan allongé

Vaisseau et étage

1 vaisseau

Parti d’élévation extérieure

Élévation ordonnancée

Type de la couverture

Toit à longs pans

Commentaire description

La nouvelle église Saint-Jacques est édifiée sur un terrain communal jouxtant le cimetière. Le choix de cet emplacement, plutôt que celui de l'ancienne église, situé au milieu du cimetière, est opéré afin de faciliter l'acheminement des matériaux. L'église reconstruite est un vaste bâtiment de plan rectangulaire, couvert d'ardoise de Rimognes. La charpente est en fer et en sapin rouge. La structure est en béton armé, la maçonnerie en brique de parement de ton rouge. L'unique vaisseau est éclairé par des ouvertures verticales régulières. Le choeur est plus étroit que la nef. Le fronton triangulaire de la façade est percé d'une ouverture décorative. Un campanile est implanté hors oeuvre, à un angle de la façade.

Statut juridique

Statut de la propriété

Propriété de la commune

Références documentaires

Date d'enquête

2005

Crédits

© Inventaire général

Date de rédaction de la notice

2005

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Frémaux Céline

Cadre de l'étude

Enquête thématique régionale (églises paroissiales du Nord-Pas-de-Calais 1945-2010)

Dossier

Dossier individuel