Phare de Calais (Etablissement de signalisation maritime n 52/000)

Désignation

Dénomination de l'édifice

Phare

Titre courant

Phare de Calais (Etablissement de signalisation maritime n 52/000)

Localisation

Localisation

Nord-Pas-de-Calais 62 Calais

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Subdivision de Boulogne-sur-Mer

Lieu-dit

Centre ville ; zone portuaire

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

2e quart 19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1848

Description historique

Un feu d'atterrissage est allumé le premier décembre 1818 au sommet de la vieille tour de l'Hôtel de ville dite tour du Guet. La lanterne avait 12 pans et l'appareil était composé de 6 réflecteurs paraboliques tournants en 3 minutes donnant un éclat toutes les 90 secondes. Le système fonctionna pendant 30 ans. - Phare actuel : une nouvelle tour est envisagée sur les directives du plan de Rossel de 1825. Elle devait être reconstruite pour supporter le nouvel appareil de Fresnel et élevée à une hauteur de 51 m pour servir de phare de grand atterrage. - 1848 : nouvelle tour octogonale en brique, construite à l'emplacement des anciens bastions de l'enceinte fortifiée, et à 400 m de l'ancien phare, sur logement, et peinte en blanc, 51 mètres de hauteur, construite sous la responsabilité des ingénieurs Werner, mort en 1848, puis Charié et Leblanc. Coût 187 000F. Adjudication du 22 août 1845 à : Pierre Standaert, entrepreneur - 1879 : Soumission du 19 avril 1879 pour la construction des nouveaux bâtiments des gardiens à côté de la place de Russie et remportée par l'entreprise Smith-Poulain. Eléctrification : Le phare de Calais fait partie du premier plan d'électrification qui comportait La Hève, 2 feux fixes, phare Sud allumé le 26 décembre 1863 (éteint en 1893). phare Nord allumé le premier septembre 1865. Gris-Nez, à éclat toutes les trente secondes, allumé le 15 février 1869 . La Palmyre, rouge et vert alternativement, allumé le 3 novembre 1881. Le Planier, 3 éclats blancs et rouges, allumé le premier décembre 1881. Les Baleines, 4 éclats blancs, allumé le premier octobre 1882. La Canche, 2 feux fixes, allumés le 15 octobre 1884. Dunkerque, 2 éclats blancs, allumé le premier octobre 1885. Le phare est endommagé pendant la seconde guerre mondiale. Feu provisoire de 1944 à 1948. - 1949 : mise en place d'une nouvelle lanterne. Réparation et consolidation des fissures. - 12 mai 1948 : rétablissement du feu. - 1992 : toutes les briques de parement sont remplacées et le fût est consolidé par des cerclages en béton. - 1987 : Madame Pills dernière gardienne en poste.

Description

Description de l'élévation intérieure

Étage de soubassement

Commentaire descriptif de l'édifice

- Description architecturale : Hauteur au dessus de la mer : 59, 8 mm. Taille générale : 55 m. Hauteur focale : 51, 3 m. Description : Tour octogonale de Ø 3, 70 m intérieur, en maçonnerie de briques, doublée d'un parement de pierres apparentes et d'un cerclage de béton, enclavée en partie à la façade d'un bâtiment rectangulaire de deux niveaux en maçonnerie de pierres lisses avec chaînes d'angle apparentes. Couronnement peint en noir orné de consoles et de pilastres en pierre taillée qui supportent une balustrade à dés et la lanterne. Succession de moulures. Ouvertures rectangulaires sur le fût. Pelouse 2670 m2. - Description technique : 1ère optique : 1er octobre 1848 : feu fixe blanc varié par des éclats longs toutes les 4 minutes de 1er ordre de focale 0, 92 m. Fabricant : François Soleil. Coût 61 200 F soit le tiers du phare. Autres optiques : 1883 : focale 0, 30 m. Feu éclats réguliers 15 sec. électrique. 1899 : mise en place de la machine de rotation et du soubassement du phare de Gris-Nez lors de sa modification. Installé par le conducteur Ciolina. 1936 : Feu éclats groupés par 4 en 15 sec. électrique de focale 0, 30 m. de 4 panneaux au 1/6 (actuelle). Cuve à mercure : 1936. Combustibles : Huile végétale : 1848 Huile minérale : 1875 Aides radio : oui après1912 Electrification : .01octobre1883 Automatisation : 1987 - Etat actuel : Optique tournante de 4 éclats groupés en verre taillé de 0, 30 de focale à réflecteur. à 4 panneaux au 1/6. Feu blanc à 4 éclats groupés 15 secondes. Portée 22 milles. Cuve à mercure type Ebor 2200 BBT. Machine de rotation à 2 moteurs. Lampe halo de 250 w. Lanterne métallique de Ø 3, 50 m montants verticaux à deux rangs de vitrage cylindrique et 12 pans

État de conservation (normalisé)

Bon état

Protection

Intérêt de l'édifice

À signaler

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de l'Etat

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2001

Date de rédaction de la notice

2002

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Dreyer Francis, Fichou Jean-Christophe

Cadre de l'étude

Inventaire des phares

Typologie du dossier

Dossier individuel

Accès Mémoire

VISMER-PHARES-FRESNELL ; VISMER-PHARES-LOCA-TERRE