Église paroissiale Notre-Dame

Désignation

Dénomination de l'édifice

Église paroissiale

Vocable - pour les édifices cultuels

Notre-Dame

Titre courant

Église paroissiale Notre-Dame

Localisation

Localisation

Hauts-de-France ; Oise (60) ; Chambly ; place de l'Eglise

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Oise

Canton

Neuilly-en-Thelle

Adresse de l'édifice

Eglise (place de l')

Références cadastrales

1985 F

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

2e moitié 13e siècle

Siècle de campagne secondaire de consctruction

16e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1260

Commentaires concernant la datation

Daté par travaux historiques

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Personnalités liées à l'histoire de l'édifice

Saint Louis, roi de France (?, commanditaire)

Description historique

D'après la tradition, l'église de Chambly aurait été fondée par saint Louis, mais l'analyse du bâtiment interdit cette attribution. En 1260, l'on commence la construction par le choeur. Les travaux s'achèveront par le transept et la nef dans les années 1270-1280. Au 16e siècle, l'on ajoute une chapelle au droit de la troisième travée droite du bas-côté nord. En 1508, l'orgue est mis en place. Depuis le 16e siècle jusqu'au 18e siècle, de nombreux travaux de réfection ont été effectués. En 1781, l'église, en raison de son mauvais état, est interdite au culte et les messes se font au prieuré Saint-Aubin. L'année 1785, marque la reprise de la pratique du culte dans l'église. En 1793, les cloches sont mises en place mais en 1742 elles sont descendues pour être fondues. Le choeur de l'église menace de s'écrouler dès 1865. De nombreux travaux de restauration sont alors effectués lors d'une campagne de 1867 à 1928.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire, grand appareil, moyen appareil

Matériaux de la couverture

Tuile plate

Typologie de plan

Plan allongé

Description de l'élévation intérieure

3 vaisseaux

Typologie du couvrement

Voûte d'ogives

Partie d'élévation extérieure

Élévation à travées

Typologie de couverture

Toit en pavillon, toit à longs pans, appentis, croupe ronde, croupe polygonale

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier hors-oeuvre : escalier en vis sans jour, escalier demi-hors-oeuvre : escalier en vis sans jour

Commentaire descriptif de l'édifice

La nef se compose de quatre travées cantonnée de bas-côtés simples. Le transept est non saillant et chacun de ses bras est long d'une travée. Le choeur est à deux travées droites et a une abside à cinq pans ; il est cantonné de deux chapelles qui s'ouvrent largement sur le transept et qui communiquent par une très étroite arcade avec la première travée droite du choeur. L'édifice compte trois portails : la façade occidentale, le bras sud du transept, et le bras nord du transept. L'élévation de la nef est à deux niveaux avec de grandes arcades et des baies hautes. Le choeur est largement éclairé par de hautes fenêtres à division tripartite. Le transept et la nef sont éclairés par trois roses. La nef est contrebutée par des arcs-boutants. Le choeur et le transept sont contrebutés par des contreforts. La tour clocher est édifiée hors-oeuvre, au sud de la seconde travée de la nef.

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture

Indexation iconographique normalisée

Ornement à forme géométrique : crochet ; ornement à forme végétale ; tête : homme ; tête : femme

Description de l'iconographie

Les chapiteaux de l'église s'ornent de crochets végétaux, une tête d'homme et une tête de femme sont placées de chaque côté du portail occidental.

État de conservation (normalisé)

Restauré

Protection

Date et niveau de protection de l'édifice

1862 : classé MH

Précision sur la protection de l'édifice

Classé MH

Intérêt de l'édifice

À signaler

Observations concernant la protection de l'édifice

L'abside de l'église a subi des transformations lors des restaurations du 19e siècle. Toutes les baies ont été alignées sur une même hauteur, ce qui n'était pas le cas à l'origine. Le réseau complexe de ces baies a toutefois été conservé.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété publique

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1997

Date de rédaction de la notice

1998

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Isnard Isabelle

Cadre de l'étude

Enquête thématique régionale (le gothique en Picardie)

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional Hauts-de-France - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel 21 mail Albert-Ier 80000 Amiens