Moulin à blé dit de Mélicocq ; puis usine de chaudronnerie Technimétal

Désignation

Dénomination de l'édifice

Moulin à blé, usine de chaudronnerie

Appelation d'usage

Moulin de Mélicocq ; usine de chaudronnerie Technimétal

Titre courant

Moulin à blé dit de Mélicocq ; puis usine de chaudronnerie Technimétal

Localisation

Localisation

Hauts-de-France ; Oise (60) ; Mélicocq ; 162 rue du Moulin

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Oise

Canton

Ribécourt-Dreslincourt

Adresse de l'édifice

Moulin (rue du) 162

Références cadastrales

1833 A 93 A 95, 1996 A 722, 723, 726, 728 à 730, 732, 1096, 1097, 1099, 1100

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Nom du cours d'eau traversant ou bordant l'édifice

Le Matz

Partie constituante non étudiée

Atelier de fabrication, bureau d'entreprise, remise, cour

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

4e quart 18e siècle, 1ère moitié 19e siècle, 4e quart 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1776

Commentaires concernant la datation

Daté par travaux historiques, daté par tradition orale

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

Moulin à blé, existant au Moyen Age et reconstruit en 1776. En 1806, ce moulin appartient à Jean-François Reculez, qui le fait équiper d'une seconde roue hydraulique actionnant deux paires de meules. Il est réglementé par arrêté du 28 juillet 1857. Encore exploité en 1927, il cesse son activité après la Seconde Guerre mondiale, au cours de laquelle plusieurs bâtiments sont touchés. En 1970, il ne subsiste plus que le bâtiment du moulin proprement dit. A cette époque, le site est transformé en usine de chaudronnerie. La roue hydraulique est démontée et de nouveaux ateliers de fabrication sont élevés entre 1970 et 1986 à l'emplacement d'anciens bâtiments. Depuis 1996, le site appartient à la société Techni-métal, spécialisée dans la chaudronnerie et la construction de machines industrielles pour l'agro-alimentaire et l'industrie chimique et pharmaceutique. 1996 : 40 salariés ; 1999 : 88 salariés.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Pierre de taille, calcaire, moyen appareil, essentage de tôle

Matériaux de la couverture

Tuile mécanique, ardoise, métal en couverture

Description de l'élévation intérieure

2 étages carrés, étage de comble

Typologie de couverture

Toit à longs pans, pignon couvert, demi-croupe, appentis

Source de l'énergie utilisée par l'édifice

Énergie électrique, achetée

Commentaire descriptif de l'édifice

Ancien moulin en pierre de taille de moyen appareil, à deux étages carrés et étage de comble, couvert d'une toiture à longs pans avec demi-croupes en tuile mécanique. Ce bâtiment accueille aujourd'hui les bureaux et le bureau d'étude de chaudronnerie. Il a été prolongé vers l'est de parties en briques creuses et crépies, couvertes, sur une partie, d'une toiture en ardoise à longs pans et demi-croupe, et sur l'autre, d'une toiture en appentis. L'atelier de fabrication, de 3 000 mètres carrés, est en structure métallique apparente et essentage de tôle. Surface totale du site : 11 000 mètres carrés.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1990

Date de rédaction de la notice

1999

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Dufournier Benoît, Fournier Bertrand

Cadre de l'étude

Patrimoine industriel

Typologie du dossier

Dossier individuel

Accès Mémoire

Arrdt_compiegne

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional Hauts-de-France - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel 21 mail Albert-Ier 80000 Amiens