Église paroissiale Saint-Michel

Désignation

Dénomination de l'édifice

Église paroissiale

Vocable - pour les édifices cultuels

Saint-Michel

Titre courant

Église paroissiale Saint-Michel

Localisation

Localisation

Hauts-de-France ; Nord (59) ; Flines-lez-Raches ; place Général-de-Gaulle

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Parc Naturel Régional Scarpe-Escaut

Canton

Douai nord

Adresse de l'édifice

Général-de-Gaulle (place)

Références cadastrales

2007 A 0803

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

10e siècle, Milieu du Moyen Age, Fin du Moyen Age, 16e siècle, 17e siècle, 3e quart 19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1561, 1831, 1851, 1899

Commentaires concernant la datation

Daté par travaux historiques

Description historique

Les plans et coupes réalisés en 1850 avant travaux d'agrandissement et les sondages archéologiques effectués en 1970 et 1975 ont permis la restitution de l'édifice initial, construit vers le Xe ou le XIe siècle, composé de l'actuelle nef et d'étroits bas-côtés. Le clocher fut adjoint à l'édifice primitif peu de temps après, puis englobé dans l'église à l'occasion d'agrandissements successifs des côtés nord, sud et du choeur. Les agrandissements successifs de l'église se sont faits lors de la construction puis de l'essor de l'abbaye ; l'église est agrandie au XIIIe ou XIVe siècle au sud par la construction d'un croisillon et un porche dont les fondations ont été identifiées en 1975. Au XVe siècle sont ajoutées, en deux phases, un large choeur et les chapelles situées au nord. En 1561, le clocher est enserré sur les côtés méridional et oriental. Il est alors détruit et sera remplacé ultérieurement par l'actuel, construit au XVIIe siècle. Des travaux de réparation à la toiture sont réalisés tout au long du XIXe siècle, comme en témoignent les documents conservés aux archives départementales : en l'an XII, 1831 par l'architecte douaisien Boulé (AD Nord O235/52) puis l'architecte départemental Emile Duforest en 1899 (AD Nord O235/63) (fig. 4) qui construisit également le bureau de poste en 1907. Le dernier agrandissement a lieu en 1851-52 par l'élargissement des bas-côtés du choeur, la reconstruction de la partie nord-ouest qui est reconstruite afin d'être homogène avec son pendant au sud-ouest. L'intérieur est également homogénéisé par un enduit blanc, cachant les lambris de couvrement en bois.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Grès, brique, tuile en gros oeuvre

Matériaux de la couverture

Ardoise

Description de l'élévation intérieure

4 vaisseaux

Typologie du couvrement

Voûte en berceau brisé

Typologie de couverture

Toit en bâtière, toit à longs pans, croupe polygonale, flèche carrée

Commentaire descriptif de l'édifice

L'édifice visible aujourd'hui est une église-halle adjointe d'une tour-clocher, de plan rectangulaire d'environ 32 m de long sur 22 m de large, orienté est-ouest, précédé d'un porche. Sur le croisillon sud se détachent des contreforts et une échauguette. Sur cette même élévation, quatre inscriptions sur des plaques de calcaire ont été insérées dans la maçonnerie ; la première est illisible, de la deuxième subsiste le bien d'avtrvy, donne av pavvre vovs n apavvr et la date de 1561. L'élévation ouest a été remaniée dans ses ouvertures. Le choeur a une abside à trois pans et est flanqué de bas-côtés. L'élévation est en brique sur un soubassement en grès. La tour, de plan presque carré de 6 m de côté s'élève sur 13 m et a un appareillage de grès équarri et de tuiles romaines de récupération ; son étage supérieur est couvert d'une voûte d'arête.
L'élévation est divisée en quatre vaisseaux de largeur irrégulières, délimitées par des colonnes aux fûts cylindriques, ornés de chapiteaux en pierre de Tournai, à l'exception d'un seul en grès, sont tous différents et d'époques allant du XIIe au XIXe siècle. Les vaisseaux sont tous couverts de lambris en berceau brisé lambrissés enduits. Les corbeaux portent des ornements sculptés dans le choeur. Des blasons et écussons situés aux extrémités des sablières et sur les clés de voûte ont été identifiés.

Protection et label

Date et niveau de protection de l'édifice

1921/03/15 : classé MH

Intérêt de l'édifice

À signaler

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2007

Date de rédaction de la notice

2008

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Luchier Sophie

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional Hauts-de-France – service de l’Inventaire du patrimoine culturel
151 Bd Hoover 59555 Lille Cedex

1/12
Le bas-côté sud, vers l'autel et l'échauguette.
Le bas-côté sud, vers l'autel et l'échauguette.
© Inventaire général ; © PNR Scarpe-Escaut
Voir la notice image