Chapelle Sainte-Thérèse-de-l'Enfant-Jésus-et-de-la-Sainte-Face

Désignation

Dénomination de l'édifice

Chapelle

Vocable - pour les édifices cultuels

Sainte-Thérèse-de-l'Enfant-Jésus-et-de-la-Sainte-Face

Titre courant

Chapelle Sainte-Thérèse-de-l'Enfant-Jésus-et-de-la-Sainte-Face

Localisation

Localisation

Hauts-de-France ; Nord (59) ; Hem ; rue de Croix

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Nord

Canton

Lannoy

Adresse de l'édifice

Croix (rue de)

Références cadastrales

1983 A10 2440

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

3e quart 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1956

Commentaires concernant la datation

Daté par source

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Attribution par source

Description historique

La chapelle est construite en 1956-1958 pour desservir un quartier mi-rural mi-ouvrier de Hem sur l'initiative et grâce au financement des époux Philippe et Marthe Leclercq, industriels de Roubaix et collectionneurs. L'architecte Hermann Baur et le peintre Alfred Manessier sont appelés à travailler de concert au chantier. Les paroissiens et les responsables de la commission diocésaine d'art sacré, ainsi que le curé, ont été invités à participer aux réflexions menées en amont du chantier. C'est d'ailleurs un comité de paroissiens qui décide de la dédicace à sainte Thérèse, alors que les commanditaires avaient proposé saint François, patron des artistes. Après l'achèvement du chantier, les époux Leclercq, comme ils s'y étaient engagés dès l'origine du projet, font don de la chapelle au diocèse de Lille.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Brique

Matériaux de la couverture

Tuile

Typologie de plan

Plan allongé

Description de l'élévation intérieure

1 vaisseau

Typologie du couvrement

Lambris de couvrement

Typologie de couverture

Toit à longs pans

Commentaire descriptif de l'édifice

La chapelle en brique forme, avec les maisons ouvrières avoisinantes, un véritable béguinage. Le bâtiment asymétrique est signalé sur la rue par un clocher à la structure en béton ajourée. La façade latérale nord est un mur-vitrail conçu par le peintre Alfred Manessier et réalisé par les ateliers Jean Barillet évoquant par les rythmes et les couleurs des dalles de verre la vie de sainte Thérèse. Une statue de la sainte sculptée par Eugène Dodeigne orne le choeur. Le Christ de Rouault tissé par Plasse Le Caisne en nuances de gris est tendue sur le mur plat de l'abside.

Protection

Date et niveau de protection de l'édifice

1995/02/14 : inscrit MH

Précision sur la protection de l'édifice

La chapelle et son campanile ont été inscrits MH le 14/02/1995.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété d'une association diocésaine

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2005

Date de rédaction de la notice

2005

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Frémaux Céline

Cadre de l'étude

Opération ponctuelle

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional Hauts-de-France – service de l’Inventaire du patrimoine culturel 151 Bd Hoover 59555 Lille Cedex

1/10
Chapelle Sainte-Thérèse-de-l'Enfant-Jésus-et-de-la-Sainte-Face
Chapelle Sainte-Thérèse-de-l'Enfant-Jésus-et-de-la-Sainte-Face
© Inventaire général, ADAGP
Voir la notice image