Phare de Dunkerque (Etablissement de signalisation maritime n°16/000)

Désignation

Dénomination

phare

Titre courant

Phare de Dunkerque (Etablissement de signalisation maritime n°16/000)

Localisation

Localisation

Nord-Pas-de-Calais 59 Dunkerque

Aire d'étude

Subdivision de Dunkerque

Milieu d'implantation

en ville

Parties non étud

jardin

Historique

Datation des campagnes principales de construction

2e quart 19e siècle

Datation en années

1838

Commentaire historique

Le premier phare de Dunkerque est le phare du Risban construit en 1683 sur le fort Vauban et démoli en 1713, conséquence d'une clause de la désastreuse paix d'Utrecht. Le nouveau phare est construit sur l'ancien emplacement. L'approbation ministérielle du projet est signée le 5 novembre 1838 et l'adjudication est remportée par le sieur Bourdon et compagnie. Le bâtiment coûte 212 586 francs-or au total pour une dépense prévue de 190 000 francs. Les travaux débutent en 1841 et dureront deux ans. Il est allumé le premier mai 1843, par un feu à éclipse de minute en minute. Il fait alors partie du premier plan de construction des phares de France organisé par le capitaine de Rossel et Augustin Fresnel en 1825. C'est aussi l'un des premiers feux électrifiés au moyen d'une lampe à arc actionnée par des magnéto-génératrices comme : La Hève, 2 feux fixes, phare Sud allumé le 26 décembre 1863 (éteint en 1893). - phare Nord allumé le premier septembre 1865. - Gris-Nez, à éclat toutes les trente secondes, allumé le 15 février 1869 - La Palmyre, rouge et vert alternativement, allumé le 3 novembre 1881 - Le Planier, 3 éclats blancs et rouges, allumé le premier décembre 1881 - Les Baleines, 4 éclats blancs, allumé le premier octobre 1882 - Calais, 4 éclats blancs, allumé le premier octobre 1883 - La Canche, 2 feux fixes, allumés le 15 octobre 1884 - Dunkerque, 2 éclats blancs, allumé le premier octobre 1885 Les travaux pour l'installation de l'éclairage et du bâtiment annexe pour les machines et le logement des conducteurs sont signés le 30 avril 1883 par l'ingénieur Lyriaud des Vergnes. Ils sont terminés en 1885.

Description

Vaisseau et étage

étage de soubassement

Emplacement, forme et structure de l’escalier

escalier de distribution

Commentaire description

- Description architecturale : Hauteur au dessus de la mer : 66, 35 m. Taille générale 63 m. Hauteur de la focale : 60 m. Description : tour cylindrique Ø 3, 90 m intérieur en briques sur un soubassement principal carré de un niveau en briques recouvertes d'un enduit lissé. Soubassement secondaire central et carré. A l'arrière, bâtiment rectangulaire relié au phare par un couloir. Jardin. Pavillon. Deux couronnements peints en noir ornés de pilastres en pierre taillée qui supportent la rambarde métallique et la lanterne. Succession de moulures circulaires. Escalier 276 marches. Ouvertures rectangulaires sur le fût. Fenêtres et portes avec arc en plein cintre. - Description technique : 1ère optique : 01 mai 1843- feu à éclipses de mn/mn de 0, 92 m de focale. Type Mixte François Soleil. Autres optiques : 01 octobre 1885 : feu scintillant à groupe de 2 éclats 10 sec blanc (électrique) focale 0, 30 m - Modèle Sautter- Lemonnier. 25 août 1902 : feu à 2 éclats 10 sec. (électrique) focale 0, 30 m - Modèle Sautter Lemonnier. Optique à 12 panneaux au 1/12, focale 0, 30 m. Septembre 1908 : renforcement du feu de 1923 : renforcement du feu Cuve à mercure : 1883 Sautter-Lemonnier Cuve à mercure actuelle : BBT Ø 0, 985 m Combustibles : huile végétale : 1843. Huile minérale : vers 1875. Electrification : 1885. Automatisation : 1985 - Etat actuel : Optique tournante de 2 x 2 éclat blancs groupés en 10 secondes à 4 panneaux. Lentilles de renvoi aérien. focale 0, 50 m sur cuve modèle BBT. Lampe halo 1000W - Portée 29 milles. Lanterne Ø 3 m (sans marque) , à murette métallique et à ventilateurs. Elle est posée sur la murette maçonnée. Le plancher de l'actuelle cuve est soutenue par une colonne en fonte. Lanterne à boule et piédouche. Vitrage cylindrique simple à montants inclinés.

Technique du décor des immeubles par nature

sculpture

Représentation

homme : en buste

Précision sur la représentation

buste de A.Fresnel et Beautemps-Beaupré

Etat de conservation

bon état

Protection

Intérêt de l'oeuvre

à signaler

Observations

La lanterne a été sablée et peinte.

Statut juridique

Statut de la propriété

propriété de l'Etat

Références documentaires

Date d'enquête

2001

Crédits

© Ministère de l'équipement, Bureau des phares et balises, © Ministère de la culture, Inventaire général

Date de rédaction de la notice

2002

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Dreyer Francis, Fichou Jean-Christophe

Cadre de l'étude

inventaire des phares

Dossier

dossier individuel

Visite guidé

VISMER-PHARES-FORME-ROND ; VISMER-PHARES-LOCA-TERRE ; VISMER-PHARES-PROT-REMA