Château Voyaux, puis colonie de vacances dite Maison des Jeunes les Sapins, actuellement château et maisons

Désignation

Dénomination de l'édifice

Château

Appelation d'usage

Voyaux (le) ; Maison des Jeunes les Sapins

Destination actuelle de l'édifice

Colonie de vacances ; château ; maison

Titre courant

Château Voyaux, puis colonie de vacances dite Maison des Jeunes les Sapins, actuellement château et maisons

Localisation

Localisation

Hauts-de-France ; Nord (59) ; Eppe-Sauvage ; 11, 13, 15 route de Moustier

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Parc Naturel Régional de l'Avesnois

Canton

Trélon

Lieu-dit

Voyaux

Adresse de l'édifice

Moustier (route de) 11, 13, 15

Références cadastrales

1823 A3 486 à 488, 1883 A6 699 à 704, 1994 A6 451 à 453, 731 à 736

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

Isolé

Nom du cours d'eau traversant ou bordant l'édifice

L'Helpe-Majeure ; ruisseau de la Jonquette

Partie constituante non étudiée

Forge, ferme

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

16e siècle, 18e siècle

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Personnalités liées à l'histoire de l'édifice

Marchipont (commanditaire)

Description historique

Le château Voyaux a été construit au XVIe siècle pour les seigneurs d'Eppe-Sauvage, les Marchipont et racheté en 1540 par les Polschet, maîtres de forge, en liaison avec une forge située sur l'Helpe-Majeure transformée en ferme à la fin du XVIIIe siècle ou au début du XIXe siècle. L'église Saint-Ursmer d'Eppe-Sauvage abrite plusieurs pierres tombales de membres de cette famille. Ainsi un Martin Poschet "écuyer, seigneur de Veaux" [c'est-à-dire de Voyaux] décède en 1614, âgé de 66 ans. D'après Fernel, Pierre Polschet a été fait chevalier par Philippe IV en 1666. En 1767, décède "Messire Nicolas Philippe Poschet de Voyaux écuyer". Au XVIIIe siècle, les Polschet possèdent également la forge du Marteau aujourd'hui détruite et font construire le château Maillard. Au début du XXe siècle, le château a appartenu au comte Culhiat du Fresne, avant d'abriter une colonie de vacances dite la Maison des Jeunes "les Sapins", ouverte en 1930 par l'Institution Saint-Louis de Roubaix. Les bâtiments composant l'ensemble sont aujourd'hui divisés entre différents propriétaires et ont un usage résidentiel.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Brique, calcaire, enduit partiel

Matériaux de la couverture

Ardoise

Description de l'élévation intérieure

1 étage carré, étage de comble

Typologie de couverture

Toit à deux pans, toit en pavillon, toit conique

Commentaire descriptif de l'édifice

Le château est composé d'un logis et des anciens ateliers de la forge transformés en ferme. Le logis englobe une tour du 16e siècle située sur l'arrière. Le corps central ainsi qu'une tour à deux étages située en façade datent du 18e siècle. Perpendiculairement est implantée l'ancienne forge reconvertie en ferme : elle comprend un petit logis, une première grange, plusieurs étables surmontées d'un fenil et deux granges construites en retour.

Protection

Intérêt de l'édifice

À signaler

Observations concernant la protection de l'édifice

Ce château et ses dépendances témoignent des activités de forge dans la vallée de l'Helpe-Majeure dès le 16e siècle.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2000

Date de rédaction de la notice

2000

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Guillot Catherine

Cadre de l'étude

Inventaire préliminaire

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional Hauts-de-France – service de l’Inventaire du patrimoine culturel 151 Bd Hoover 59555 Lille Cedex

1/10
château de maître de forges dit château Voyaux, puis colonie de vacances dite Maison des Jeunes les Sapins, actuellement château et maisons
château de maître de forges dit château Voyaux, puis colonie de vacances dite Maison des Jeunes les Sapins, actuellement château et maisons
© Inventaire général, ADAGP
Voir la notice image