Église paroissiale Saint-Martin

Désignation

Dénomination de l'édifice

Église paroissiale

Vocable - pour les édifices cultuels

Saint-Martin

Titre courant

Église paroissiale Saint-Martin

Localisation

Localisation

Hauts-de-France ; Nord (59) ; Boussois ; rue Anatole-France

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Communauté d'agglomération Maubeuge Val-de-Sambre

Canton

Maubeuge sud

Adresse de l'édifice

Anatole-France (rue)

Références cadastrales

2002 AK 150

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

2e quart 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1928

Commentaires concernant la datation

Daté par source

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Attribution par source

Personnalités liées à l'histoire de l'édifice

Glaces de Boussois (maître d'ouvrage)

Description historique

La reconstruction de l'église paroissiale de Boussois est envisagée par la municipalité après la première guerre mondiale. Un bombardement avait endommagé plusieurs édifices de la commune, parmi lesquels figurait l'église qui fut restaurée afin de permettre l'exercice du culte. La reconstruction fut réalisée en grande partie par les ouvriers de la manufacture de glaces d'après les plans des architectes maubeugeois Jean et Henri Lafitte. Ils ont également conçu le maître-autel (détruit) , la chaire de vérité (disparu) , les confessionnaux et les fonts baptismaux. Henri Lafitte réalisa les fresques murales de la nef et du choeur en 1928-29. La croix lumineuse fut réalisée par le maître verrier Gaétan Jeannin et Mlle S. Charlemagne. Cette dernière réalisa également le chemin de croix. L'église a été cédée par l'usine au diocèse vers 1977-79. Les vitraux ont été remplacés en 1987.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Brique

Matériaux de la couverture

Ciment amiante en couverture

Typologie de plan

Plan rectangulaire régulier

Description de l'élévation intérieure

3 vaisseaux

Typologie du couvrement

Charpente en bois apparente

Partie d'élévation extérieure

Élévation ordonnancée

Typologie de couverture

Toit à deux pans, appentis

Commentaire descriptif de l'édifice

Il s'agit d'un édifice de plan rectangulaire, à trois vaisseaux avec une abside à trois pans. L'élévation est en brique, couvert d'un toit à deux pans et d'appentis couverts d'amiante. L'église s'élève sur deux niveaux. Les grandes arcades retombent sur des piliers de béton armé décoré de pâte de verre produit par la manufacture des Glaces. Le second niveau est décoré de fresques réalisées par l'architecte Henri Lafitte en 1928 et 1929. Les fresques représentent le baptême du Christ, le massacre des Innocents, l'Annonciation, la Nativité, le Christ au temple, la tentation, "laissez les enfants venir", la crucifixion ou apparition (?) , la Cène, (?). Le choeur conserve une partie des peintures murales, De Profundis, Magnificat, alors que la Trinité du choeur a été recouverte d'un enduit. La nef est couverte d'une charpente de bois apparente, à caissons de verre. Cette charpente était éclairée par les fenêtres en demi-lune des combles avant le recouvrement du verre par des plaques d'isorel. Les bas-côtés ont un soubassement décoré de plaquettes de pâte de verre. L'ensemble est éclectique, évoquant les églises de l'Avesnois du 18e siècle, dans un traitement plus imposant, mêlé à des influences néo-classiques et prenant la basilique pour modèle des volumes intérieurs.

Technique du décor des immeubles par nature

Peinture, maçonnerie

Description de l'iconographie

Scènes du Nouveau Testament, chemin de croix

Protection et label

Date et niveau de protection de l'édifice

2005/01/06 : inscrit MH

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété d'une association diocésaine

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2000

Date de rédaction de la notice

2000

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Luchier Sophie

Cadre de l'étude

Étude d'inventaire

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional Hauts-de-France – service de l’Inventaire du patrimoine culturel
151 Bd Hoover 59555 Lille Cedex