Colonne Brunehaut

Désignation

Dénomination de l'édifice

Monument

Appelation d'usage

Colonne monumentale ; colonne Brunehaut

Titre courant

Colonne Brunehaut

Localisation

Localisation

Hauts-de-France ; Nord (59) ; Bavay ; Grand'Place

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Communauté de communes du Bavaisis

Canton

Bavay

Adresse de l'édifice

Grand'Place

Références cadastrales

1913 A2 non cadastré ; 1995 AC non cadastré

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Nom de l'édifice

Place

Références de l'édifice de conservation

IA59000584

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

17e siècle ; 19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1820 ; 1869

Commentaires concernant la datation

Daté par travaux historiques

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

Les voies romaines convergent au centre de la ville de Bavay, qui était marqué par un socle milliaire comportant des inscriptions sur les sept faces. Elles concernaient les distances séparant Bavay des villes auxquelles menaient les chaussées. Cette pierre datait du 17e siècle d'après de Bast (chanoine de la cathédrale de Gand) qui l'a vue dans le jardin du presbytère lors de son passage à Bavay en 1808. Une pyramide a été érigée vers 1820 et remplacée par la colonne actuelle entre 1869 et 1872.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Pierre

Commentaire descriptif de l'édifice

C'est une colonne octogonale à cannelures baguée. Elle repose sur un socle octogonal. Chaque face porte l'inscription du nom de la ville où la chaussée aboutit, ainsi que les armes de la ville sur le fronton cintré terminant chaque face. La colonne est terminée par un dôme enserré dans un crénelage souligné par une rangée d'oves. Une statue de la reine Brunehaut couronne le dôme.

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture

Indexation iconographique normalisée

Personnage

Description de l'iconographie

Inscription sur les différentes faces du socle : Tournai, Amiens, Soissons, Reims, Trèves, Cologne, Utrecht, ces voies furent construites par, Marcus Agrippa lieutenant de Cesar Auguste, vers l'an 9 avant J.C. et restaurées par ... en l'an 1872, au point central ou aboutissaient, les sept chaussées romaines dites de Brunehaut.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1996

Date de rédaction de la notice

2000

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Luchier Sophie

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Sous-dossier

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional Hauts-de-France – service de l’Inventaire du patrimoine culturel 151 Bd Hoover 59555 Lille Cedex