Phare des Grands-Cardinaux (Etablissement de signalisation maritime n°816/000)

Désignation

Dénomination

phare

Titre courant

Phare des Grands-Cardinaux (Etablissement de signalisation maritime n°816/000)

Localisation

Localisation

Bretagne 56 Hoedic

Aire d'étude

Subdivision de Lorient

Lieu-dit

Quiberon (baie de) ; Grands Cardinaux (chaussée des) ; Grougue-Gués (sur le rocher)

Milieu d'implantation

isolé

Historique

Datation des campagnes principales de construction

4e quart 19e siècle

Datation en années

1875

Commentaire historique

Une Dm du 27 novembre 1868 invite les ingénieurs de Lorient à préparer le projet. Il est dressé par l'ingénieur Hausser le 29 juin 1870 après l'approbation ministérielle du 27 novembre 1868. Ce premier projet est remodelé par l'ingénieur Bourdelles et approuvé définitivement le 28 janvier 1875. L'ouvrage est terminé durant l'été 1879 et s'avère être le moins onéreux, et de loin, de tous les phares en mer français car il est construit pour moins de 170 000 francs-or par voie de régie totale. Pierre-Marie Raudé, Jean-Michel Le Coq et Lancelot, sont les 3 premiers gardiens nommés par arrêté du 29 novembre 1879. 30 novembre 1973 : installation de l'aérogénérateur automatisation du feu : Jean Golvet et Charles Stéphan les deux derniers gardiens descendent.

Description

Matériau du gros-oeuvre et mise en oeuvre

béton

Vaisseau et étage

4 étages carrés

Emplacement, forme et structure de l’escalier

escalier de distribution : en charpente métallique

Commentaire description

- Description architecturale : Hauteur au dessus de la mer : 27, 80 m. Taille générale : 27 m. Hauteur focale : 24, 80 m. Description : Tour légèrement tronconique en maçonnerie de pierre lisse. Consoles assemblées par des plate bandes supportant une balustrade à dés. Rocher 50 m2. - Description technique : 1ère optique : 01 janvier 1880 : feu fixe blanc de 4ème ordre. focale 0, 25 m. Autres optiques : Novembre 1905 : feu fixe blanc de focale 0, 30 m. 01 janvier 1929 : feu à occultation toutes les 5 secondes focale de 0, 30 m. Cuve à mercure : 1929. Combustibles : Huile végétale : 1880. Huile minérale : vers 1875. Vapeur pétrole : 1905. Electrification : 1973 par aérogénérateur. Automatisation : 1973. - Etat actuel : Tour maçonnerie béton hauteur 27 m. Peinture rouge et blanche. Lanterne Ø 3 m surmontée par un aérogénérateur. Feu blanc à 4 éclats groupés. Optique d'horizon 360° en verre taillé de focale 0, 25 m sur support fixe. Lampe halo de 90w. Portée 12, 5 milles. L'intérieur du phare a été transformé : escalier d'accès au dernier étage en fonte . Lanterne en acier modèle BBT standard Ø 2 m à murette métallique. Boiseries de belle qualité au 2ème, 3ème et 4ème étages.

Technique du décor des immeubles par nature

menuiserie

Etat de conservation

mauvais état

Statut juridique

Statut de la propriété

propriété de l'Etat

Références documentaires

Date d'enquête

2001

Crédits

© Ministère de l'équipement, Bureau des phares et balises, © Ministère de la culture, Inventaire général

Date de rédaction de la notice

2002

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Dreyer Francis, Fichou Jean-Christophe

Cadre de l'étude

inventaire des phares

Dossier

dossier individuel

Visite guidé

VISMER-PHARES-FORME-ROND ; VISMER-PHARES-LOCA-MER